16 Lunes de Kami GARCIA et Margaret STHOL

20200324_1348049008939977885089451.jpg

Fiche technique :
Auteur : Kami GARCIA et Margaret STHOL (USA)
Editions : Black Moon – Hachette
Année : 2010
Pages : 635
ISBN : 978-2-01-201822-8
Genre : Fantastique

« – Rien qu’un médaillon que j’ai trouvé sur la plantation Ravenwood
– Ravenwood ? Qu diable faisais-tu là-bas ?
– Mon amie y habite.
– Lena Dechannes, tu veux dire ? s’est exclamée Charity. « 

(Page 112).


Le résumé :

J’ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je ne puisse la sauver. Je me savais lié à elle d’une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des Etats-Unis. Elle était belle et mystérieuse. Si j’avais su qu’en même temps que cette fille surgirait aussi une malédiction… J’étais éperdument amoureux, mais cet amour était perdu d’avance.

Mon avis :

J’ai longtemps hésité avant de lire cette saga. Allez savoir pourquoi ? Je n’ai pas vu le film sorti en 2013 d’ailleurs, ni lu le résumé. Je suis une aventurière !

Je me lance et première surprise : je ne m’attendais pas à ce que le narrateur soit un homme. Dans ce genre d’aventure fantastique, le héros est souvent féminin. Donc, excellente surprise.

On découvre une petite ville pleine de clichés avec la peur de ce qu’on ne connait pas. Et, ils n’ont pas tort !
Le monde est régi par la Magie, sans qu’on s’en rende compte. Parfois, même en étant Enchanteurs, les choses nous échappent et Léna en sait quelque chose.

Nous suivons donc les aventures de cette petite nouvelle et d’Ethan, notre narrateur.

Le monde de Enchanteurs est merveilleusement bien créé, expliqué, codé. Tant d’imagination fait rêvé. Les descriptions ont soignées et l’histoire d’amour contrariée est joliment mise en scène.

D’une écriture un peu lourde par moment (635 pages tout de même), les chapitres s’enchaînent entre le présent et les réminiscences du passé des ancêtres de nos deux héros. L’utilisation du prénom « je » apporte une promiscuité avec Ethan qui nous fait ressentir tous ses états d’âmes, comme sa passion, sa tristesse ou sa colère.

On se sent proche d’eux deux car sous couvert de magie, du Bien et du Mal, on assiste, simplement, au passage à l’âge adulte, avec toutes ses complications. Tôt ou tard, il faut faire des choix et c’est en étant entouré qu’on y arrive. On fit des erreurs mais on en apprend.

Un joli moment de lecture.

Pour vous procurer le roman, rendez-vous chez votre libraire habituel.

Pour discuter lecture avec nous, c’est par ici : Groupe FB lecture Au fil des mots

Axelle GEORGES.

2 réflexions sur “16 Lunes de Kami GARCIA et Margaret STHOL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s