Interview exclusive du maître du polar : Franck THILLIEZ

20181220_172058672406540751715438.jpg

Rencontré au salon du polar de Templemars le 27 septembre dernier, timidement, Fred et moi sommes allées saluer celui qui nous tient en haleine dans ses polars.

Pas la peine de présenter monsieur Thilliez, si ?

Auteur nordiste connu et reconnu, il est l’auteur (un peu effrayant) de Train d’enfer pour ange rouge (2003), la chambre des morts (2005), Sharko (2017), L’anneau de Moebius (2008), Puzzle (2013) ou encore Pandemia (2015).

Il a également été récompensé par trois prix (pour l’instant) :

  • 2006 : Prix des lecteurs Quais du Polar pour La Chambre des morts
  • 2007 : Prix SNCF du polar français pour La Chambre des morts
  • 2011 : Prix Mireille-Lantéri, remis par la SACD à un auteur dont le premier scénario fut adapté à la télévision.

Non seulement auteur, Franck Thilliez touche également au septième art. La chambre des morts a été adapté sur grand écran en 2007 par Alfred Lot. Il est également scénariste en 2015 sur : La Promesse du feu de Christian Faure (mini-série), coécrit avec Mikaël Ollivier (1re diffusion les 15 et 22 mai 2017 sur France 2).

Lire la suite

Prédateurs de Maxime CHATTAM

chattam-maxime-predateurs-livre-1014938747_L
Fiche technique :
Auteur : Maxime CHATTAM
Edition : Albin Michel / POCKET
Année : 2007
Pages : 570
ISBN : 978-2-266-18878-4
Genre : thriller

« Je n’ai plus peur de mourir désormais, j’irai en paix vers cette suite possible, si elle existe. Je n’ai plus peur de ne plus vivre car le monde m’inquiète ».

(page 568).

Lire la suite

Puzzle de Franck THILLIEZ

puzzle
Fiche technique :
Auteur : Franck THILLIEZ (France)
Editions : Pocket / Fleuve Editions
Année : 2013
Pages : 479
ISBN : 978-2-266-24644-6
Genre : thriller

 

 

 

 

 

 

« Ilan se recroquevilla sur le côté, soudain mal à l’aise. Il pouvait arriver n’importe quoi, qui l’entendrait hurler ici ? Qui était au courant de leur présence dans ce lieu horrible? »

(Page 180).

Le résumé :

Ilan et Chloé sont spécialistes des chasses au trésor. Longtemps, ils ont rêvé de participer au jeu ultime, celui dont on ne connaît que le nom : Paranoïa.
Le jour venu, ils reçoivent la règle numéro 1 : Quoi qu’il arrive, rien de ce que vous allez vivre n’est la réalité. Il s’agit d’un jeu.
Suivie, un peu plus tard, de la règle numéro 2 : L’un d’entre vous va mourir.
Et quand les joueurs trouvent un premier cadavre, jeu et réalité commencent à se confondre.
Paranoïa peut alors réellement commencer…

Mon avis :

Pour ce roman, Franck Thilliez change de héros et ne nous propose pas des policiers. On ne reste pas loin de son registre de prédilection car ici, il nous offre un superbe thriller.

On découvre Ilan, un jeune homme perturbé depuis le décès accidentel de ces parents. Sa passion à lui ? Les chasses au trésor, les quêtes et les énigmes. Son ex-petite-amie refait surface et l’embarque dans le jeu « Paranoïa« . Comme le nom l’indique, tout ce jeu va mettre le doute et la pression à Ilan et Chloé. Entre jeu, réalité et rêve, où sommes nous ?

Je crois que vous aviez compris que j’aime beaucoup Franck Thilliez. Là, il arrive encore à me surprendre car le seul mot qui me vient pour définir Puzzle est perturbant.

Oui, perturbant! J’ai eu des poussées de stress ou d’angoisse en avançant dans l’histoire. Je ne suis pas grande amatrice de ce genre de jeu et là, j’ai eu ces petites pointes d’excitation à l’approche d’un indice. Toute une palette d’émotions incontrôlables est sortie. Ensuite, plus on avance dans l’histoire et plus le jeu prend de l’importance. Plus le jeu a d’emprise sur nous. Il ne reste que le jeu et d’ailleurs, en suis-je sortie ?

Bon, honnêtement, l’intrigue met du temps à se mettre en place. Je m’explique : la trame principale se déroule dans un hôpital désaffecté, dans un huis clos oppressant à la Agatha Christie. C’est dans cet endroit que tous les sélectionnés à Paranoïa vont se mettre en quête d’indices pour toucher le jackpot.

Mais, avant cela, l’auteur entremêle plusieurs scènes telle que celle d’ouverture et on se pose énormément de questions pour trouver le lien. Il tisse doucement les rouages de ce jeu bien particulier pour installer une ambiance stressante. Il sème à bon escient toutes les pièces du puzzle (!)

Evidement, Franck Thilliez distille des indices, des pistes et des fausses-pistes et on finit par avoir le cerveau retourné ou en bouilli, au choix. Sans vouloir me vanter, j’avais deviné la chute mais j’avoue que ce brigand de Thilliez m’a fait douter de mes suppositions jusqu’au dénouement. Du grand art !

Toujours précis dans ses descriptions, l’auteur s’appuie sur des termes techniques et psychiatriques pour s’insinuer en nous. De la science à l’art, il n’y a qu’un pas que Franck Thilliez franchit aisément.

Encore un thriller rondement mené. Du grand Thilliez, toujours une valeur toujours sûre.

A ne pas mettre entre toutes les mains. Une fois, le doute installé, arriveriez-vous à sortir du jeu ?

Pour se procurer le roman :

Amazon
Du même auteur, on a déjà lu :

Sharko de Franck THILLIEZ

Fractures de Franck Thilliez.

L’anneau de Moebius de Franck THILLIEZ

On l’a même rencontré :

Interview exclusive du maître du polar : Franck THILLIEZ
Pour suivre son actualité :

Site Officiel de Franck THILLIEZ

Axelle GEORGES.

Les élus et les pierres stellaires, Tome 1 L’île de Lamero de Samar HACHEM

samar1-z
Fiche technique :
Auteur : Samar HACHEM (France)
Editions : Editions du bout de la rue
Année : 2008
Pages : 189
ISBN : 979-10-91176-92-7
Genre : Fantasy

« -Sheila réveille-toi!

-Non!

J’ouvris les paupières en sursautant. J’étais en sueur et je tremblai. Dranji, Bibo et Ellina étaient penchés vers moi, inquiets. »

(Page 22).

Le résumé :

Sheila est une adolescente des plus normales. À treize ans, elle va au collège, dort en cours de SVT et trouve que sa vie est des plus ennuyeuses. Mais lorsqu’un beau jour elle trouve un passage menant à un monde parallèle, Ripsa, elle se rend compte que sa vie prend un nouveau tour. Ripsa est gouverné par la magie, et elle y est désignée « élue » avec sept autres filles et garçons, tous destinés à sauver l’univers d’une entité des plus maléfiques. Inexpérimentés, ils seront aidés par des professeurs qui leur apprendront à maîtriser leurs nouveaux pouvoirs, pour parvenir à détruire enfin ce que l’on appelle « Tenkaishin ». Mais n’est-il pas déjà trop tard ?

Mon avis :

J’ai rencontré cette jeune auteure au salon de l’imaginaire Atrebatia 2019 le mois dernier. Elle est charmante et nous a confié son amour pour les aventures. L’île de Lamero est son premier roman. Elle l’a écrit à treize ans ! C’est assez impressionnant. Elle a su parler à mes enfants simplement pour les emmener sur Ripsa et nous y sommes allés tous ensemble.

On découvre une couverture colorée d’un style « manga« . Elle accroche le regard et est très jolie. L’illustrateur Sébastien Petitjean a un coup de crayon très fin qui colle très bien à l’univers du roman.

Ripsa, une planète similaire à la Terre où la magie règne ainsi qu’une terrible menace.

Sheila s’ennuie, elle rêve d’aventure car elle ne trouve pas sa place. A sa grande surprise, elle se révèle « invokeuse » lorsqu’elle est transportée sur Ripsa. Guidée par le grand maître Jivaro, elle rencontre d’autres aventuriers et on leur confie une quête : retrouver les pierres stellaires et sauver le monde.

Voici la trame principale de ce tome un de fantasy. Digne d’un RPG, nous rencontrons diverses personnalités : du guerrier aguerri au mage au chapeau pointu. On se sent directement en terrain connu car l’auteure reprend tous les codes.

Vous me direz : « on s’ennuie » à l’instar de Sheila ? Et, non ! Malgré son jeune âge (de l’époque), Samar Hachem a su transformer son récit en scénario complexe. Je ne peux pas tout vous dire mais la petite terrienne est bien plus qu’elle ne le croit !

On entre très vite dans le récit car l’auteure installe rapidement sa trame, sans tourner autour du pot. On passe d’un endroit à un autre succinctement, d’une aventure à une autre sans temps morts. L’auteure a une imagination dingue en piochant dans tous les folklores et le plus dingue, c’est que tout s’imbrique parfaitement.

Elle nous présente d’ailleurs une ribambelle de personnages tous haut en couleurs et très sympathiques. Bon, ils manquent de profondeur et sont un peu caricaturaux mais n’en demeurent pas moins agréables. Je pressens Kuja comme un personnage ambiguë et tourmenté; comme je les aime !

Le style d’écriture est certes basique mais il n’a pas besoin de beaucoup plus. On est transporté par le récit, par la magie et l’aventure. Et sans vouloir me répéter, c’est une demoiselle de seulement treize ans qui s’est astreinte au rythme et à la rigueur d’un écrivain.

C’est une excellente lecture jeunesse. Le lexique est abordable même si des termes « ripsaliens » sont présents. Ce roman se dévore facilement et rapidement. De bonnes valeurs y sont également dépeintes telles que l’amitié, la solidarité ou encore la persévérance. En deuxième page, l’auteure a laissé un petit mémo pour rappeler les personnages et leurs pouvoirs, un petit plus non négligeable, pour les plus jeunes lecteurs.

Je suis désormais très curieuse des suites de cette aventure. Comment nos héros vont évoluer, ainsi que le style de Samar Hachem ?

Il n’y a que du positif à entrer dans la vie de Sheila. Pourquoi ne pas vous laisser tenter ?

On voyage, on s’émerveille.
Pour se procurer le livre :

Amazon

Edition du Bout de la Rue
Pour connaître l’auteure :

Samar Hachem

Samar Hachem FB

Axelle GEORGES.

Miettes de sang de Claire FAVAN

miettes de sang

Fiche technique :
Auteur : Claire Favan (France)
Editions : Pocket / Toucan noir
Année : 2015
Pages : 345
ISBN : 978-2-266-26168-5
Genre : Polar

 » – ça signifie que David Dugan a empoisonnée ses parents et sa sœur avec un produit antigel qu’il a acheté chez Ollivander, en même temps que l’arme qu’il l’a tué. Les analyses sont formelles. Ils ont ingéré ce produit en quantité avant de tomber dans le coma et de mourir plusieurs jours plus trad. »

(page 85).

Lire la suite

Janigo, héritier de la Cité Noire. Tome 1 le sceptre du pouvoir

JANIGO

Fiche technique :

Auteur : Mikael DELAYEN (France)

Editions : Book On Demand

Année : 2018

Pages : 420

ISBN : 978-2-322-1484-79

Genre : Fantasy

« Tu m’amuses, avoua-t-il en jetant négligemment le tissu. Je pourrais te tuer sur-le-champ, mais les distractions sont si rare, ma foi, que je veux bien te laisser une chance de te conduire plus… intelligemment »

Le résumé :

Le Continent Père a toujours été protégé des menaces extérieures par les orages énormes qui l’entourent. Mais en son sein, se déroule une guerre sans fin, un combat entre deux cités qui cherchent toutes deux à être la plus influente. La Cité Blanche est en passe de supplanter son adversaire de toujours, ce qui pourrait provoquer la disparition des orages protecteurs. La menace est grande pour la Cité Noire, d’autant que Janigo, l’héritier du trône, refuse de prendre la succession. Si son père, Le Très Sombre, venait à disparaître, qui pourrait bien empêcher la chute de la cité ?

Rejeté par son peuple, le jeune homme va pourtant devoir accepter son destin, car d’autres ennemis se dressent pour détruire la Cité Noire. Mais entre son héritage et la survie de son aimée, saura-t-il faire le bon choix ?

Mon avis :

J’ai reçu ce roman un beau matin. Il s’agit d’un premier ouvrage fantasy de Mikael DELAYEN. Il écrit depuis l’adolescence. Faisons donc connaissance avec cet auteur.

La première de couverture est jolie avec un effet patiné. Esthétique poétique, beaucoup de soin y est apporté.

Je retourne le livre et découvre le résumé. Bon, soyons francs, je ne suis pas fan des histoires de guerre typiquement masculine, avec démonstration de virilité à renfort de testostérone mais continuons.

La Cité Blanche a déclaré la guerre à la Cité Noire. Le souverain de cette dernière, Imago le Très Sombre, espère que son fils reprenne le flambeau. Celui-ci, Janigo, tête-à-claques, est plus dans les livres que les champs de bataille et la politique. Dans l’ombre, un autre ennemi guette : Alicantras. La barrière protectrice du continent Père s’affaiblit. Des enfants sont retenus en otage, la grande prêtresse Tabatha est en difficulté, l’héritier est conspué et ce n’est que le début…

Les évènements s’enchaînent à un rythme effréné où aucun temps mort n’est possible. La trame s’installe très rapidement et précisément avec des descriptions dignes d’un Zola, sans la lourdeur du Réalisme. On rencontre une batterie de personnages plus différents les uns que les autres avec une profondeur psychologique épatante. Manichéen, m’avez-vous dit ? Cité Blanche, Cité Noire, absolument pas ! Mikael DELAYEN est tout en nuances.

On avance pas à pas sur le continent Père où l’on découvre une particularité chez ses guerriers. En effet, les combats se déroulent sur un plan physique et également psychique. Des attaques sont lancées à différentes strates de conscience avec des répercussions sur le monde réel et mental. J’aime beaucoup ce concept où il n’y a pas que la force physique à prendre en compte.

L’auteur est surprenant par son mélange des genres comme l’animal totem des souverains de la Cité noir. Très paradoxalement, le Très sombre est représenté par un papillon. Même la conception des héritiers est particulière. Je vous laisse l’apprendre.

Parlons un peu de ce héros : Janigo, qui n’est pas un héros tel qu’on entend. Il est capricieux et faible. Dès le départ, comme le seigneur de guerre Salténius, j’avais bien envi de le bousculer un peu. Du moins, au début, par la suite, Janigo se révèlera en souffrance et surprenant.

La plume de Mikael DELAYEN est subtile, précise et efficace. Les chapitres plutôt courts se suivent sur les différentes niveaux de l’histoire. Tout s’entrelace parfaitement. La narration est servie par un vocabulaire riche, varié et spécifique.  C’est une lecture à conseiller à partir d’une quinzaine d’années.

Entre politique, jalousie, combat épique, créatures mystérieuses, quête et magie, Tolkien n’a qu’à bien se tenir !

Je me suis prise au jeu de la Cité Noire et j’en suis la première surprise. Je suis tombée sous le charme d’Alicantras, un méchant mais pas uniquement.

Beaucoup d’idées émergent dès ce premier volume. Mikael DELAYEN a énormément d’imagination et tout est assemblé avec intelligence et réflexion.

Ce récit est novateur, riche et complet. Il annonce du lourd pour le second tome. Et, on me dit dans l’oreillette qu’il est en préparation 😉

Janigo ne peut que plaire ! On y retrouve de l’aventure, des valeurs, un soupçon de romance, le tout sur un fond de conflit et de quête. L’auteur n’a rien laissé au hasard.

Si vous avez l’âme guerrière ou juste aventureuse, partez à la conquête du continent Père ! Dépaysement garanti !

Pour se procurer le livre :

Amazon

Book on Demand

Retrouvez Mikael DELAYEN sur Facebook :

Mikael DELAYEN FB

Axelle GEORGES.

 

Sharko de Franck THILLIEZ

41YDYOLyWZL._SX303_BO1,204,203,200_
Fiche technique :
Auteur : Franck Thilliez (France)
Editions : Pocket / Fleuve noir
Pages : 607
Année : 2017
ISBN : 978-2-266-28645-9
Genre : Polar

« … Les satanistes, c’est pas ce qui manque , vous trouverez sur n’importe quel forum Internet, poursuivit le tatoueur. Ils se cachent pas , en réalité, j’en tatoue régulièrement. Les mecs s’affichent, le revendiquent. Le maquillage, les piercings partout, le black metal à fond dans les oreilles, les 666 imprimés sur la verge. »

(P 218).

Lire la suite