Rencontre non-oubliée avec la bientôt légendaire Emilie LOYER

20191026_150107599091725808098129.jpg

Emilie Loyer n’est plus une débutante.

Grande gagnante d’un concours organisé il y a un peu plus de deux ans par Les Editions du Vénasque, elle avait donc publié « les chroniques d’une petite culotte…les idées farfelues de ma femme« , sur cette thématique imposée.

les idées farfelues.jpg

Rencontrée plusieurs fois sur plusieurs salons, il était temps qu’on vous la présente plus intimement. Le rendez-vous fut pris à La fête de la sorcière édition 2019.

Cette auteure calaisienne propose une quadrilogie fantasy médiévale, un brun féministe. Charmant programme !

Focus sur Emilie Loyer =>

20190127_1155396661310214021624543.jpg

  • Qui est Emilie Loyer ? Comment est-elle devenue auteur ? Avez-vous une autre activité à côté de l’écriture ?

« Qui suis-je ? Comme c’est difficile pour moi de parler de … moi ! lol. J’ai 30 ans, 31 dans trois jours, je suis maman depuis Septembre et malgré la fatigue, ce nouveau rôle me ravit! Pour le moment, j’ai à mon actif quatre tomes d’une saga terminée et une nouvelle publiée dans un recueil. Je suis devenue auteure par la force des choses. J’écris depuis que je suis toute petite, principalement la suite de mes lectures favorites qui tardaient un peu trop à être publiées à mon goût. Puis, je me suis dit que c’était dommage de ne pouvoir exploiter ces mondes et ces personnages qui ne m’appartenaient pas. J’ai donc décidé d’inventer mon propre monde et mes propres héros. Mon premier tome est paru en 2016 au sein d’une petite maison d’édition qui m’a permis de mettre un pied dans le monde de la littérature, mais de l’autre côté de la porte (que je connaissais bien en tant que lectrice). Puis, n’ayant pas été convaincue par la façon de faire de cette maison, j’ai préféré récupérer mes droits et me lancer dans l’auto-édition.

J’en vis (en tout cas assez pour manger) depuis Août 2018 et donc pas d’autres activités salariées à côté. »

  • Dans les Légendes oubliées, vous parlez aventure, héroïsme, politique, amour avec des personnages féminins forts. Merci pour nous. En transposant notre société dans un monde imaginaire, il est plus facile de critiquer et d’analyser. Dans nos périodes de revendications féministes ou des #balancetonporc, est-ce que le choix du style fantasy était déterminé pour permettre à vos héroïnes de pouvoir exister et de prendre le pouvoir? Ou alors, pas du tout, c’est la fantasy qui est venue à vous car vous étiez fan ?

« A vrai dire un peu des deux. Au départ, je voulais des héroïnes à fort caractère. Parce que je trouve qu’elles sont peu nombreuses dans la littérature. Le schéma littéraire est en général toujours le même : la petite fille /adolescente/Adulte qui ne croit pas en elle, qui n’a aucun pouvoir et qui, au bout de 10 Pages, est devenue un super héros. Des naïves qui deviennent des rocs. Invraisemblable pour moi.

J’avais besoin d’écrire sur des femmes qui ont déjà un potentiel, qui savent de quoi elles sont capables mais qui connaissent également leurs limites et qui tentent de les dépasser. La fantasy s’est alors imposée à moi pour mettre mes héroïnes dans un contexte. Puis est venu tout un ensemble se greffer à cette envie, à la fois politique, jeux amoureux et aventures. Je n’ai pas pour vocation de porter un message par mes écrits mais j’espérais réussir à toucher les femmes pour leur dire que nous pouvons accomplir de grande chose même si cela parait impossible. Nous sommes fortes et capables et le plus important est de croire en nous. Enfin, je pense que la part masculin de mes lecteurs se retrouvent aussi dans mes personnages masculin, plus romantique que les héros habituels qui sont de rocs et n’avouent jamais leur sentiment. Dans mes livres, nous avons des hommes, qui ont leur part de sentiment et qui les assument, allant jusqu’à sauver la veuve et l’orphelin par cet amour et non pas leurs muscles… »

  • Vous êtes auto-éditée. Vous ne passez pas par Amazon pour les livraisons. Vous gérez vous-mêmes votre site. Est-ce un choix purement politique, stratégique ou une succession de coïncidences ?

« Malheureusement, je passe par Amazon pour les livraisons de mes livres par le biais de Cyber Scribe qui est une plateforme de diffusion. Elle propose mes ouvrages pour qu’ils soient visibles sur internet et facilement commandables. Ces commandes me sont alors transmises pour que je puisse m’en occuper. J’ai choisi cette plateforme, non pas pour leur partenariat avec Amazon mais pour celui avec les librairies indépendantes.

Il faut être clair, aujourd’hui un auto-édité qui ne vendrait que sur des salons a toutes les chances de sombrer dans l’inconnu surtout pour des sagas qui se suivent comme la mienne. Les lecteurs veulent avoir l’assurance de trouver la suite des aventures de leur héros facilement. Et pour cela, la vente depuis Amazon les rassurent. C’est après au vendeur de faire en sorte que les acheteurs passent par d’autres plateformes. Pour résumé, je donne confiance à mes lecteurs en leur assurant qu’ils peuvent acheter sur Amazon mais également en commandant mes livres chez leur libraire ou en passant directement par moi. Je ne peux pas me permettre de boycotter Amazon mais ce n’est pas pour cela que je les encense ! »

Tout sur : Les Légendes oubliées Site Off

  • Confiez-nous de trois de vos références que ce soit littéraires, musicales, cinématographiques ou artistiques

« Mes références seront donc littéraires :

– Terry Goodking, parce que j’aime me plonger dans les aventures de héros crédibles, pour l’écriture fluide de l’auteur et ses idées alambiquées qui surprennent toujours.

– Mireille Calmel, pour la place qu’elle donne à ses héroïnes

– Maxime Chattam pour ses scènes plus noires et plus complexes ».

  • Au fil des mots aime rire. Racontez-nous une blague svp

« J’ai réussi à mettre un fond d’écran noir sur ma page word. Un de mes amis m’a demandé pourquoi j’utilisais cette couleur, si j’étais déprimée, je lui ai répondu que non, pas du tout. C’est juste que j’ai trop peur de la page blanche…

Oui je sais, je suis nulle pour les blagues… Mais vous avez insisté!! « 

  • Sur quels projets travaillez-vous actuellement ? Un tome 5 des légendes oubliées ?

« Non pas de tome 5, la saga étant terminée. Avant mon congés maternité je travaillais sur un nouvel ouvrage plus magique. Mais comme la plupart de mes collègues, je n’en dirais pas davantage tant qu’il ne sera pas terminé ! 🙂 « 

  • Le mot de la fin est pour vous, si vous avez un message à faire passer :

« Croire en nous même si nous avons l’impression que nous sommes au fond du gouffre, quelqu’un quelque part à davantage besoin d’aide que nous ! « 

Propos recueillis par Fred & Axelle GEORGES.

En ce 21 novembre, Au fil des mots souhaite un joyeux anniversaire à la charmant Emilie LOYER

Pour se procurer les romans d’Emilie : Les Légendes oubliées

Pour suivre son actualité : Emilie LOYER FB

Pour discuter lecture avec nous : Groupe FB Lecture Au fil des mots

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s