Ca peut pas rater de Gilles LEGARDINIER

ça peut pas rater
Fiche technique :

Auteur : Gilles LEGARDINIER (France)
Editions : Fleuve Editions/ POCKET
Année : 2014
Pages : 439
ISBN : 978-2-266-26596-6
Genre : Comédie romantique

« Là, déjà arrivée dans la cuisine. Elle tombe sur le chat.
-C’est lui que tu as piqué? Il est trop craquant. Quel âge peut-il avoir? Quatre mois max.
Elle le caresse, il fait le joli cœur. »

(Page 129).


Le résumé :

– J’en ai ras le bol des mecs. J’en ai plus qu’assez de vos sales coups ! C’est votre tour de souffrir !
Et là, trempée, titubante, je prends une décision sur laquelle je jure de ne jamais revenir : je ne vais plus rien leur passer. On remet les compteurs à zéro. Je vais me venger de tout. Puisque aucun bonheur ne descendra d’un ciel illusoire, je suis prête à aller chercher le peu qui me revient jusqu’au fond des enfers.
La gentille Marie est morte. C’est la méchante Marie qui est aux commandes. Désormais, je renvoie les ascenseurs. Les chiens de ma chienne sont nés et il y en aura pour tout le monde. La vengeance est un plat qui se mange froid et je suis surgelée. La rage m’étouffe, la haine me consume.

Mon avis :

A l’heure des vacances, quoi de plus propice que de prendre une sympathique comédie romantique ! Je me rends donc dans ma PAL et tombe sur ce titre de Gilles LEGARDINIER. Ayant déjà lu Demain, j’arrête, je m’installe donc pour passer un excellent moment…

Marie se fait jeter comme une vieille chaussette par son ex au bout de dix ans de vie commune. Blessée, meurtrie et en colère, elle décide de se venger que ce soit de son (imbécile) d’ex ou des hommes en général. Malheureusement, chassez le naturel, il revient au galop. Et lorsqu’une lettre anonyme arrive, Marie est perturbée et se met en quête de son admirateur secret.

Le résumé s’annonçait épique entre la bataille homme/femme et il n’en est rien. Ma lecture fut lente et laborieuse. Il n’y a pas ou peu de rythme.

Il ne s’agit ni plus ni moins qu’une pâle copie de Demain, j’arrête sans l’originalité. Quelques passages très drôles – la fête de présentation de la « Nouvelle »- ne suffisent pas à relever le niveau. Tout est du déjà vu et on s’ennuie vite. Je ne vais pas être médisante car j’ai ri comme au moment du kidnapping car c’était improbable, puis plus rien.

Les personnages sont passablement clichés voir totalement ennuyants. Marie est fade et agaçante à ne pas savoir où elle souhaite aller. Elle arrête ou n’arrête pas l’amour ? Comment a-t-elle pu gâcher autant de temps avec cette andouille de Hugues? Lui est un cliché de misogynie ambulant. A tarter !

Même l’histoire d’amour épistolaire tombe à plat. C’est noyé dans la vengeance de Marie et sa mission pour l’entreprise. Il n’y a pas d’intensité de suivi des courriers pour nous faire frémir. C’est à la limite de l’enfantillage.

Ici, l’écriture même n’est pas exceptionnelle. Rien de particulièrement travaillée ou qui fasse mouche.

Je peux concevoir qu’en étant si productif, l’auteur ne peut toujours être excellent.  Ce n’est pas ce roman que je proposerais pour le découvrir en premier.

L’ensemble reste cependant agréable à lire et on sent que Legardinier aime les femmes. Merci pour cela.

Pour se procurer le roman, rendez-vous chez votre libraire habituel.
Pour suivre l’actualité de l’auteur :

Gille LEGARDINIER Site Officiel
Pour parler lecture avec nous : Groupe FB lecture au fil des mots

Axelle GEORGES.

Une réflexion sur “Ca peut pas rater de Gilles LEGARDINIER

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s