Mrs Creasy a disparu de Joanna CANNON

51wcdiQlRWL._AC_US218_Fiche technique :

Auteur : Joanna Cannon

Editions : Harper Collins

Pages : 412

Année : 2017

ISBN : 979-1-0339-0044-3

Genre : Polar

« Mr Creasy tenait toujours la lettre à bout de bras.

-Tu ne l’ouvres pas, John ? demanda Mr Forbes.

Mr Creasy retourna l’enveloppe.

-Il y a marqué « l’Avenue », dit-il.

Alors c’est pour nous tous ? s’enquit Sheila Dakin.

Mr Creasy acquiesça

(Page 376).

Le résumé :

C’est l’été sur l’Avenue.

Alors qu’une redoutable canicule s’insinue dans les cours et les jardins, dans le moindre interstice de vies comme mises entre parenthèses, une voisine disparaît. Tandis que Grace et Tilly mènent l’enquête, les esprits s’échauffent, les langues se délient, les souvenirs remontent à la surface – les souvenirs, et la culpabilité.

Car, dix ans plus tôt, quelque chose est arrivé dans cette rue bien comme il faut. Quelque chose de terrible. Et, face au vide causé par la disparition de leur voisine, Sheila, Petit Brian, Harold et tous les habitants de l’Avenue se retrouvent confrontés à leurs propres doutes. Chacun à leur tour, ils vont se quereller, se jeter leurs vieilles rancœurs au visage et s’épier les uns et les autres, à l’abri derrière leurs portes closes…

Qu’est-il arrivé à Margaret Creasy? Que cache l’anxiété des voisins ? Et qu’est-ce que Walter Bishop, l’inquiétant occupant du numéro 11, a bien pu leur faire, pour qu’ils gardent une telle dent contre lui ?

Mon avis :

J’ai trouvé ce livre au stand d’un « soldeur » dans une brocante. Sur ce livre, il y a une critique écrite par Paula HAWKINS (voir l’article sur la fille du train de Paula HAWKINS La fille du train de Paula HAWKINS). Elle en a dit « Un délice du début à la fin », voilà la raison de cet achat.

Eté 1976. Bienvenue dans l’Avenue et faisons connaissance avec tous ses habitants : Mr et Mrs Forbes, Sheila Dakin, Petit Brian et sa maman, Mr et Mrs Creasy, Mr et Mrs Bennett et la nounou Mrs Morton, Eric Lamb et Walter Bishop. Tous différents et pourtant tous pareils. Leur quotidien est bousculé lorsque une voisine disparaît, sans argent et sans raisons valables. Chacun y va de son hypothèse et de ses soupçons.

Pendant ce temps, suite à un sermon à l’Eglise, Grace Bennett et son amie Tilly se mettent à la recherche de Jésus pour protéger la rue. Jésus veille sur ses brebis, n’est-ce pas ? Ces deux petites filles d’une dizaine d’années pensent qu’en trouvant Jésus; Mrs Creasy rentrera chez elle et donc commencent à enquêter. A leurs façons et avec innocence, elles discutent avec les voisins et certains faits apparaissent.

Vous vous doutez bien l’intrigue tourne autour d’une disparition : Margaret Creasy, une personne adorable et sans préjugés. Le cadre : L’Avenue, une rue, un lotissement de gens bien sous tous rapports où rien ne se passe et tout se ressemble. Seulement, tous ont un petit secret car tous ont des choses à se reprocher.

La disparition de Mrs Creasy inquiète parce qu’évidement disparaître sans laisser de traces n’est pas normal. Cependant, le réel problème est que Margaret Creasy connaît le secret de chacun et cela les ramène neuf ans en arrière. Que s’est-il passé en 1967 ?

Côté adulte, on sauve les apparences en détestant le locataire de la maison 11, Walter Bishop et côté enfant, on mène une (en)quête pour trouver Dieu, qui lui trouvera Mrs Creasy.

Deux catégories : les brebis et les boucs. Devinez qui est qui ?

Le récit se décompose en chapitres qui content chacun à leur tour l’histoire d’un habitant de l’Avenue. On voyage dans le temps entre 1976 et 1967; deux années où des évènements ont brisé le quotidien de l’Avenue.

L’écriture classique est posée et réfléchie sans lourdeur qui se révèlera pleine de surprises.

L’intrigue merveilleusement construite est un huis-clos à la Agatha CHRISTIE mêlant suspens, réflexion religieuse et remise en question. Ici point de débat religieux, n’ayez crainte. Il s’agit d’une critique sur les gens qui se donnent bonne conscience à se montrer à l’Eglise.

Un texte intelligent contre les clichés et les aprioris : apprenez à vous méfier des apparences et à balayer devant sa porte. Les enfants se présentent plus tolérants et moins influençables que les adultes. Un roman qui fait réfléchir.

Jubilatoire!

Surtout ne passez pas votre chemin et partez à la recherche de Mrs Creasy  sur l’Avenue.

Pour vous procurer le livre :

harpercollins

Pour connaître l’auteure :

Joanna Cannon

Axelle GEORGES.

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s