Les étranges talents de Flavia De Luce de Alan Bradley.

20191021_0802311756591427.jpg

Fiche technique:
Auteur : Alan Bradley
Année : 2010
Edition: MsK
Pages : 369
ISBN : 978-2702435038
Genre : polar

Résumé:

En plein été caniculaire, le paisible manoir de Buckshaw est agité par de curieux événements: un oiseau mort, timbre collé au bec, est retrouvé devant la porte de la cuisine, un cadavre fait son apparition au beau milieu d’un plant de concombres, et le colonel De Luce, maître des mieux, n’est plus lui-même.

Sa fille Flavia décide alors de mener l’enquête et va se retrouver plongée au cœur du passé tourmenté de son père. Véritable chimiste en herbe à l’esprit vif et imprévisible, ses lunettes rondes lui servent autant à attirer la compassion qu’à protéger ses yeux des projections acides, et nul ne peut résister à sa fabuleuse repartie…surtout pas ses sœurs.

Mon avis:

Avant même de lire le résumé, c’est la première de couverture qui m’avait beaucoup attiré. Une illustration qui promet une ambiance glauque à la famille Addams! Le résumé par contre, nous en éloigne mais quand bien même, ce livre a suscité mon attention et m’a donné envie!!

La jeune Flavia De Luce va se lancer dans une enquête pour découvrir qui a commis cet horrible crime qui a eu lieu dans son jardin. Elle a un esprit affûté et des connaissances en chimie que je n’aurais jamais!

L’enquête est assez prenante mais parsemée de réflexions inutiles de notre jeune héroïne. Des réflexions qui ne font pas avancer l’histoire cela crée des longueurs de texte qui cassent le rythme. Et c’est dommage!

Malgré tout, nous entrons très vite dans l’histoire, le cadre spatio-temporel d’une petite ville d’Angleterre des années 50, donne une tout autre dimension à l’histoire. J’adore l’ambiance!

Les personnages sont tous très différents les uns des autres. Les sœurs ne sont pas attachantes du tout, le père sans émotion, Flavia elle-même à un côté un peu peste qui me plaît bien.

Le texte est rédigé d’un point de vue interne, qui crée un lien supplémentaire avec Flavia De Luce.

Il me manque ce petit plus qui m’aurait fait totalement accrocher à ce livre. J’aurais aimé que Flavia De Luce se distingue plus de ses semblables en étant plus qu’un génie de la chimie.

Un avis mitigé mais un bon moment de lecture quand même!

Pour vous procurer le livre, courez vite à la première librairie du coin!

Pour discuter lecture avec nous, suivez le lien:

le groupe au fil des mots FB

FRED.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s