Interview avec Monsieur Bertrand Crapez

Rencontré au Premier salon du livre de Seclin , Bertrand Crapez est l’auteur de plusieurs livres nous contant les légendes du Roi Arthur. Il nous a accordé un interview exclusif ! Merci à lui pour sa participation et sa gentillesse.

bertrand crapez.jpg

Photo de Chris North association La Guilde Dol Hrokr

1) Pouvez-vous vous présenter, vous et vos œuvres en quelques mots pour les lecteurs qui ne vous connaissent pas encore?

« Bien sûr ! J’ai 46 ans, j’ai grandi avec les terrils du Nord et j’ai toujours été persuadé qu’il y avait d’autres mondes derrière ces drôles de montagnes noires. En fac de lettres je suis tombé amoureux des légendes du Moyen-âge, et mes 1ers livres édités forment une trilogie de fantasy arthurienne où se mêlent mythes et légendes celtiques (tome 1 : L’héritier du roi Arthur / tome 2 : l’Héritier de l’Atlantide / tome 3 : L’Héritier d’Asgard aux éditions Zinedi). Je suis aussi édité chez Livr’S éditions (l’un des plus gros éditeurs de l’imaginaire en Belgique) avec un livre très drôle et très méchant « 1,2,3… Zombies ! » et depuis peu pour un roman d’aventures destiné aux enfants/ ados « Nils et les 3 mondes tome 1 : Lucifer » (le tome 2 sortira à l’automne 2020). Je suis aussi l’auteur d’un polar fantastique en deux tomes « Le Syndrome de Béryl » aux éditions AdA qui sortiront en juin 2020 (un éditeur canadien pas encore très connu en France mais un géant au Québec). Et enfin en septembre 2020 sortira le tome 1 de la BD « L’Héritier du roi Arthur » (tirée du roman), chez Contre-sens Editions, j’en suis le scénariste et j’ai la chance de travailler avec un illustrateur de talent de plus en plus reconnu dans le métier : Lou Ardan ».

2) Vous écrivez des livres sur les légendes, d’où cette passion vous vient-elle?

« D’une foule de petites choses dans mon enfance. Je ne me souviens pas qu’on m’ait déjà lu une histoire étant petit et pourtant j’étais toujours rêveur, en train de créer des histoires avec tout ce qui me tombait sous la main (un bout de fromage, un crayon, un caillou, un avion en papier…). A 8 ans un copain d’école m’a prêté ses comics et je me souviens avoir passé une soirée magique en découvrant d’un coup l’existence de Superman, Batman, Captain America, les 4 fantastiques… Mon père était horrifié car ce n’était que des inepties à ses yeux, et il m’a obligé à les rendre dès le lendemain. Mais pour moi ce fut la révélation, j’ai pigé que certains adultes assumaient le fait de s’amuser à travers des mondes imaginaires. Ensuite, grâce la bibliothèque municipale de ma ville, j’ai découvert Jules Verne, Tolkien… et à l’école les cours de mythologie en 6ème. Cette passion est née de toutes ces petites choses ».

3) Si vous deviez être un personnage légendaire que personne n’aime, lequel seriez-vous?

« Je me verrais bien en Héphaïstos (ou Vulcain, en version romaine). Dieu repoussant aux yeux des autres, difforme et bougon, solitaire… mal aimé, c’est peu dire, donc ! Mais en même temps fils de Zeus, mari d’Aphrodite, la plus sexy des déesses, et surtout fournisseur des armes magiques de l’Olympe! Héphaïstos ne joue jamais le 1er rôle, mais ses créations font trembler l’univers, il est l’homme de l’ombre qui donne aux étoiles un éclat légendaire. Héphaïstos incarne à mes yeux l’auteur idéal : peu importe sa personne, seules comptent ses créations ».

4) Sur au fil des mots on aime rire un peu alors….une blague à faire aux lecteurs?

« Avec plaisir ! Alors c’est l’histoire d’un gars qui a perdu la mémoire et… euh… il… mince, je l’ai encore racontée hier, c’est dingue ça ! … Bon, désolé. Je l’ai perdue ».

5) Un projet en cours ?

« Le tome 2 de « Nils et les 3 mondes » est déjà écrit, je commence l’écriture du tome 3 en janvier (ce sont à chaque fois des histoires uniques et indépendantes, un peu comme le Club des Cinq, mais avec beaucoup de magie…). Et je dois aussi monter toute la charpente scénaristique du tome 2 de la BD (ce sera une trilogie, car un seul roman ne peut se faire en une seule BD, c’est impossible…) »

6) Si vous pouviez voyager dans l’espace et le temps…(on reste dans le monde de l’imaginaire….) où iriez-vous et pourquoi?

« Si j’avais un Tardis, et comme j’ai beaucoup d’admiration pour ceux qui osent défier le destin (c’est mon côté gentil rebelle…), je choisirais 3 destinations :
* sur la Lune en 69 pour voir le 1er homme marcher sur notre satellite
* dans les Alpes en -218 et admirer les éléphants d’Hannibal en train de traverser les Alpes pour aller combattre les Romains
* en -49 voir les armées de César traverser le Rubicon malgré l’interdiction de le faire. Alea jacta est ».

7) Comment vous êtes-vous lancé dans l’écriture?

« Par hasard. En fac j’écrivais des nouvelles et des haïkus mais juste pour m’amuser dans mon coin. Plus tard, en 2001, un ami qui travaillait dans une boîte de prod en audiovisuel m’a demandé un coup de main sur un projet de série télé. Le virus de l’écriture m’a alors saisi et ne m’a plus jamais quitté ».

8) On va en profiter pour jeter une bouteille à la mer, vous êtes prof et vous faites en sorte d’amener vos élèves à lire. Vous récoltez des livres que de généreux donateurs offrent pour les installer dans votre classe…(c’est dit pour ceux qui ont des livres à donner, contactez l’auteur!) Pouvez-vous nous en dire plus?

Je suis convaincu qu’un enfant qui ne lit pas aura plus de mal à réussir ses études et manquera d’un imaginaire solide.
Or beaucoup d’ados n’ont pas de livres à la maison, ou les parents ne leur ont jamais lu d’histoires ou ils ne poussent pas leurs enfants vers les livres (mais leur mettent dans les mains des smartphones dès le plus jeune âge….). Cependant la faute vient aussi de l’école, attention ! Le nombre d’heures de français au collège a été divisé par deux en trente ans, et pour les élèves en difficulté, les « lectures obligatoires » sont souvent vues comme des engins de torture incompréhensibles.
Je n’ai rien inventé en faisant cela, mais j’ai installé dans ma salle de cours plusieurs bibliothèques remplies de livres récupérés d’un peu partout (chez moi bien sûr, mais aussi des dons d’amis, de libraires, de bibliothécaires….) et une fois par semaine, c’est « Opération lecture » (parce qu’il faut toujours un nom qui en jette pour faire monter la sauce…) : pendant 20/ 30 minutes, les élèves choisissent le livre qu’ils veulent (et il y a de tout !), et ils le lisent POUR LE PLAISIR, et rien que pour le plaisir. Cela peut sembler idiot et simpliste, mais au début, certains étaient épuisés au bout de 2 minutes, ne disposant d’aucune endurance dans le simple fait de lire. Bien sûr je veille au grain, je propose le dictionnaire dès qu’un mot pose problème ou je traduis une phrase qui pose problème, mais je joue le jeu aussi : aucun contrôle, aucun travail écrit ne sont liés à cette activité. Par contre, s’ils le souhaitent, ils peuvent emprunter le livre et en parler ensuite en classe. Au début personne ne voulait le faire. Et puis petit à petit, mes 120 élèves ont commencé à jouer le jeu. Pour les vacances de Toussaint, plus de 30 livres ont été empruntés. C’est encore peu, mais c’est aussi très encourageant.
Alors voilà, si des lecteurs se séparent de livres accessibles aux ados, je suis toujours heureux de les récupérer et de leu donner une nouvelle vie dans ma salle de cours. Rien ne se perd, tout se récupère…

Un grand merci à Monsieur Bertrand Crapez pour nous avoir consacré du temps.

Vous pourrez rencontrer Bertrand Crapez à Atrebatia à Arras en Février 2020 ! Un article sera bientôt disponible sur cet évènement.

Pour découvrir les livres suivez les liens:

Nils et les 3 mondes

1,2,3…zombies

L’héritier du roi Arthur

Pour parler lecture avec nous, suivez le lien:

Au fil des mots FB

Fred et Axelle Georges.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s