Rouquine de Stéphane POIRIER

Fiche technique :

Auteur : Stéphane Poirier (France)
Editions : POCKET
Année : 06 octobre 2022
Pages : 301
ISBN : 978-2-266-32334-5
Genre : Romance

Le résumé :

La première fois que Monty a rencontré Lilou, c’était un jour d’automne et de feuilles jaunes. Il allait à la poste du bourg, elle marchait du mauvais côté de la route. Silhouette menue, des cheveux roux s’échappant d’une capuche, elle trimbalait son sac à dos sous la pluie. Monty avait hésité, mais ne s’était pas arrêté. Quelques jours plus tard, elle plante ses yeux dans les siens, adossée au capot de sa voiture, et lui demande de l’argent. Monty lui en donne trop, l’invite à boire un café et, à partir de ce moment-là, ils ne se quittent plus. Comme deux abîmés de la vie qui se reconnaissent et tentent d’oublier leurs blessures…”

Mon avis :

C’est sur les réseaux sociaux que j’ai rencontré Stéphane Poirier. Comme quoi, il n’y a pas que du mauvais…

On rencontre Monty qui croise au hasard Lilou et c’est là toute la beauté de cette… rencontre ! Deux êtres blessés et solitaires qui ne croient plus en l’humain et qui vont se créer une famille. Celle qu’ils ont choisi…

Soyons clairs, naturellement, je ne me serais pas tournée vers ce roman. Je pressentais un rythme lent et en effet, le rythme est lent mais c’est là qu’est la subtilité de l’auteur ! Il nous apprend à prendre notre temps et à apprécier le moment.

Entre envolées poétiques et quelques mots plus familiers, l’auteur installe un climat de douceur qui fait un bien fou. Cette différence de discours relève bien les différents états d’âmes de nos héros. On se sent tellement proche d’eux, on se reconnait en eux. Tour à tour, on entre dans l’intimité de Lilou, sauvage et flamboyante et de Monty, solide et réservé.
Entre ses mots drôles, car oui, j’ai ri parfois, on découvre deux écorchés par la vie. Leurs blessures et leur fragilité à fleur de peau ne pourront que vous toucher. D’abord farouches, dans le respect, nos deux héros vont s’apprivoiser à force de patience et de travail sur soi. Réapprendre à faire confiance et baisser sa garde, tout cela dans un cadre bucolique.

« Rouquine » n’est pas qu’une histoire d’amour. C’est l’histoire d’une rencontre, du bonheur, simple et sincère mais pas uniquement. L’auteur égratigne la société sur plusieurs points et avec élégance. On parle, sans la citer, de la solitude des anciens en les personnes de Paul et Gladys, des SDF dont fait partie Lilou ou encore du manque de solidarité de nos vies actuelles. Ici, chacun des personnages prend soin des autres, un pas à la fois et chacun à sa façon. On s’intéresse à l’humain et c’est tellement réconfortant. « Attachant » est le mot qui me vient de suite.

C’est avec un pincement au cœur que je quitte le monde de monsieur Poirier. Salut Monty, salut Lilou.

Un hymne à la tendresse, au respect de l’autre, à la patience. C’est un roman qui réconcilie avec la vie et l’amour, un roman d’espoir.

Une belle surprise !

Axelle GEORGES.

Pour papoter lecture avec nous : Groupe FB Lecture Au fil des mots et Insta

Dans la catégorie de romans qui fait du bien, on a déjà lu pour vous : Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une de Raphaëlle GIORDANO ou La charmante librairie des jours heureux

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s