Le démon des morts de Graham Masterton

Fiche technique :

Auteur : Graham Masterton (UK)
Editions : POCKET Terreur
Année : 1989 (pour cette édition)
Pages : 380
ISBN : 2-266-02787-5
Genre : Horreur

Le résumé :

Un petit village paisible au bord de la mer, non loin de Salem, la ville des sorcières. La femme de John Trenton a trouvé la mort dans un accident de voiture. Un mois plus tard, des phénomènes étranges commencent à se produire, la nuit. John croit voir sa femme… ou son fantôme. Hallucinations causées par le chagrin… ou réalité encore plus terrifiante ? L’explication se trouve peut-être dans un bateau, le  » David Dark « , qui a sombré au large de Salem, trois siècles plus tôt. Que transportait donc ce bateau d’où semble provenir une influence maléfique ?

Mon avis :

En ce mois d’Halloween, quoi de mieux qu’un Masterton pour se mettre dans l’ambiance. Déjà lu et approuvé avec Magie Vaudou de Graham Masterton ou encore Démences de Graham Masterton, il n’en faut pas plus pour lire ce titre !

A Granitehead, près de Salem, l’antiquaire John Trenton perd son épouse enceinte de leur premier enfant dans un accident de voiture. Peu après, il croit la voir sous forme de fantôme. Et, visiblement, il n’est pas le seul à voir des esprits mais personne n’ose en parler. Que peut-il bien se passer dans ce petit village où les morts violentes s’enchaînent ?

Je n’en dis pas plus car cette enquête va nous emmener loin, très loin. On enchaîne les rencontres et les rancœurs dans ce roman un peu lent à démarrer.

Comme à son habitude, Graham Masterton installe un climat, une ambiance avant d’emporter le lecteur dans son monde de terreur. Il n’est pas sans rappeler un certain Salem de Stephen KING ou encore un La tour Sélénite d’Arnaud Codeville. Ces auteurs aiment créer un semblant de monde normal pour basculer dans l’horreur. C’est à double tranchant, soit on adhère ou soit on adhère pas !

Et, c’est tant mieux vous adhérez car waouh ! J’ai avalé le tiers restant du roman en une soirée ! La peur vous tenaille et il n’y a pas d’échappatoire hormis finir le livre pour sauver votre âme. L’auteur fait monter la pression et nous laisse face à un effroi incontrôlable. Je ne parle pas ici d’une peur paranormale mais d’une peur des réactions humaines !

En effet, plusieurs sentiments s’échappent de ces lignes : le deuil évidement avec ses cinq étapes, la jalousie, le déni, l’hystérie, la faim de pouvoir, le doute et le plus douloureux : l’espoir !
On passe par plusieurs tableaux et la question est de savoir quelle voie va choisir notre héros. De toutes évidences, ce ne sera pas sans heurts !

C’est brillant. Masterton a travaillé son sujet. Tout est précis que ce soit pour la plongée sous-marine, que sur l’histoire de Salem et le détour chez les Aztèques. On apprend et les mots sont bien choisis. J’ai apprécié la complexité des nombreux personnages et l’exactitude de la géographie de la station balnéaire. D’aucuns diront que c’est un peu lourd. A chacun son avis.

Je ne peux que conseiller en demandant de la patience. Vous ne serez pas déçu.

Pour parler lecture avec nous : Groupe FB Lecture Au fil des mots

Dans le même genre, on a déjà lu pour vous La maison de chair ou  Parasite d’Arnaud Codeville ou encore 

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s