Les larmes rouges tome 1: Réminiscences de Georgia Caldera

Fiche technique:

Auteure: Georgia Caldera

Editions: J’ai lu

Année: 2013

Pages: 761

ISBN: 9782290070338

Genre: Fantastique

4ème de couverture:

« Le temps n’est rien, il est des histoires qui traversent les siècles… »

D’un naturel réservé, Cornélia n’a jamais eu la vie facile. Orpheline de mère, elle vit chez un père absent et doit supporter la perte de sa meilleure amie. A l’âge de 19 ans, la jeune femme est plus fragile et seule que jamais.

Alors qu’elle s’apprête à faire un choix radical, elle est assaillie par des visions et des cauchemars chaque jour plus oppressants. Plongée dans un univers sombre et déroutant, il devient difficile pour elle de distinguer le songe de la réalité… Est-elle en train de perdre la raison? A moins que la rencontre d’un mystérieux personnage aussi fascinant qu’effrayant y soit pour quelque chose?

Mon avis:

Cet automne, me voilà partie pour Les Hallienales, le grand salon du livre qui a lieu chaque année ! Au détour des allées, je tombe sur ce livre que j’avais repéré il y a maintenant longtemps. Il n’y a plus à attendre, je repars avec ce livre dédicacé!

Une chose est sûre, l’auteure sait écrire ! Il le faut, avec un premier tome de 761 pages, mieux vaut savoir tenir son lectorat! L’écriture est belle, douce à l’inverse d’une histoire pleine de violence. On se laisse bercer par les mots! L’histoire mêle passé et présent et Georgia Caldera s’adapte avec un lexique, un phrasé qui nous transporte dans le temps sans être pompeux et lourd! C’est agréable.

Me voilà donc en compagnie de la douce et fragile Cornélia, bon je dois vous avouer qu’elle m’a souvent énervée! Elle énerve d’ailleurs assez fortement notre personnage principal Henri, vampire, vieux de plusieurs siècles. Il « subit » le caractère de Cornélia et nous aussi. On a parfois envie de lui dire de réfléchir avant de parler, d’autre de la secouer et d’arrêter d’être aussi « Sainte nitouche ». Mais finalement c’est aussi ce qui fait l’histoire. Son attitude va s’expliquer par un passé trouble qui va lui revenir petit à petit.

Henri, quant à lui, est le parfait vampire, irascible, froid (dans tous les sens du terme), mystérieux. Il ne cause pas beaucoup contrairement à Cornélia. Il a beaucoup de mal à prendre sur lui face aux réactions parfois démesurées de Cornélia. Elle est face à un buveur de sang mais semble ne pas réaliser comment il se nourrit… la naïveté fait partie des côtés pénibles de la prude Cornélia.

Malgré tout, l’histoire est géniale! Parfaitement! Les personnages évoluent au fil des pages, se livrent, se souviennent et se (re)découvrent ! Le tout forme un ensemble qui tient en haleine. Parce qu’on veut en savoir plus encore et toujours. A la fin de ma lecture, je me suis rendue compte que finalement il y avait eu peu d’actions dans ce premier tome. Nous sommes en pleine découverte des protagonistes et de leurs histoires passées et présentes. Mais ce n’est pas un frein à la lecture, bien au contraire on apprécie de les voir se dévoiler petit à petit, au fil des pages. La fin commence à révéler la puissance du monde vampirique et j’attends un second opus qui déménage!

En bref, c’est une histoire sombre, triste dans un univers assez violent. A ne pas mettre dans toutes les mains. Les quelques lignes de romance n’auront pas eu d’impact négatif sur ma lecture fort heureusement! C’est une parfaite lecture d’automne à l’approche d’Halloween! J’ai adoré et j’ai hâte de découvrir le tome 2. Merci à l’auteure pour sa dédicace et sa gentillesse.

Pour parler lecture avec nous:

groupe lecture au fil des mots

Insta:

lecture_aufildesmots

Fred.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s