Six ans à t’attendre de Delphine Giraud

Fiche technique:

Autrice: Delphine Giraud

Pages: 397

Editions: Pocket

Année: 2019

ISBN: 9782266308069

Genre: Contemporain

4ème de couverture:

Rachel et Vincent s’aiment depuis l’adolescence. Une passion indéfectible. L’avenir semble tout tracé jusqu’au jour où, l’avant-veille de leur mariage, Vincent disparaît. On retrouve sa moto accidentée sur le bord de la route, mais pas de corps.

Six ans plus tard, Rachel s’est reconstruite. Mais son monde s’écroule à nouveau quand, détour d’une rue parisienne, elle l’aperçoit. Vincent. C’est lui, elle en est sûre.

Persuadée que l’homme de sa vie est bien vivant, elle va se lancer à sa poursuite. Avec une question en tête, obsédante: s’il n’est pas mort, pourquoi a-t-il disparu?

Mon avis:

Je découvre l’autrice avec ce livre. J’en avais entendu du bien, le résumé m’attirait également beaucoup alors je suis partie à sa découverte!

Rachel se remet difficilement de la disparition de l’amour de sa vie. Six ans plus tard, celui-ci refait surface. L’autrice nous mène sur le chemin de la vérité petit à petit mais le lecteur a toujours un coup d’avance. On devine la suite à chaque fois, et cela gâche quelque peu le suspens. Mais cela n’entache en rien la lecture. Ce n’est pas le genre de livre dont on attend un suspens insoutenable mais plutôt une histoire claire, belle et qui finit bien. De ce côté l’autrice nous satisfait entièrement.

J’ai aimé l’histoire et ce fût une lecture plaisante mais Delphine Giraud ne fait pas preuve de prouesse dans son écriture. Les personnages sont finalement très fades, l’émotion ne passe pas. Je n’ai pas eu l’impression d’avoir à faire à des adultes menant une quête mais des enfants atteints de troubles de la concentration… Malgré tout, il est parfaitement possible de passer au dessus et de se laisser porter par l’histoire.

Ce qui est plus gênant c’est la sensation du manque de maturité de l’écriture qui ne nous lâche pas pendant la lecture. L’autrice nous sert, à toutes les sauces et avec une répétition pesante, du « Mon Lolo »; « Mon Vince »; « Mon Miguel » « mon frère »; « ma sœur » (même quand ils ne le sont pas) dans ses dialogues. Mais qui fait ça dans la vie ? Cela en devenait insupportable. Pour me faciliter les choses, je « sautais » au dessus de ses mots! Qui a dit que je faisais pas de sport? Vous voyez bien je fais du saut en longueur!!
Je vous laisse avec un autre passage qui m’a perturbé:

« Ding Dong!

Ca sonne chez Vincent. Qui cela peut-il bien être? »

P. 338

Oh! Mais que se passe-t-il?? Suspense insoutenable…. Serais-je tombée dans une copie de rédaction d’un élève de 6ème qui ne sait comment faire arriver un personnage?

Non mais vraiment? La tournure de phrase m’a laissé sans voix! J’ai vraiment eu l’impression tout au long du récit que Delphine Giraud ne savait pas comment amener les évènements alors elle avait décidé de nous les balancer comme ça, en vrac! Elle n’est d’ailleurs pas plus douée pour les transitions. Nous passons du présent au passé sans aucune indication particulière. En plein milieu d’un chapitre, d’un bout d’histoire, (je m’attendais presque à voir des phrases coupées par un flash back) nous voilà plongés dans le passé de façon désordonnée. Des brides de passé sans cohérence chronologique nous sont lâchées. Sans contexte, non plus d’ailleurs. Au lecteur de se débrouiller pour s’y retrouver… Ce qui m’a amené à lire parfois un bout de texte sans comprendre ce qui se passait! J’ai failli refaire du saut en longueur, mais j’ai laissé mon cerveau travailler pour faire les connexions plus tard!

Certains verront une histoire tirée par les cheveux dans ce récit mais pas moi. La lecture est là pour nous emmener vers l’improbable. Pour moi, le problème n’est pas là. Même si des raccourcis sont utilisés et tout est trop facile. L’idée est là, l’histoire me plaît. Je n’ai pas eu de mal à lire ce livre, j’étais dans l’histoire. Mais il est vraiment dommage d’avoir une écriture qui n’est pas assez aboutie. Elle aurait mérité plus de profondeur, de sentiments, de maturité et d’organisation. Malgré ces reproches, je vous conseille tout de même, si l’occasion se présente, de vous laisser tenter par l’aventure de cette famille qui fait tout pour trouver la vérité.

Pour parler lecture avec nous: https://www.facebook.com/groups/lectureaufildesmotsfredaxelle

Fred.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s