Alpha & Oméga, l’origine de Patricia BRIGGS

Fiche technique :

Auteur : Patricia BRIGGS (USA)
Editions : Milady
Année : 2007
Pages : 122
ISBN : 978-2-8112-0498-3
Genre : Fantastique

Le résumé :

Découvrez la rencontre d’Anna, une jeune louve battue et violée, et de Charles, le fils du chef des loups-garous d’Amérique du Nord.
Envoyé par son père pour démêler une affaire délicate à Chicago, Charles est accueilli par Anna, que sa meute traite en esclave. Leurs regards se croisent et il comprend qu’il va devoir apprivoiser cette farouche jeune femme qui est bien plus que ce qu’elle ne paraît…

Mon avis :

Ayant entendu parler de la saga Mercy Thompson (de la même auteure), lorsque je suis tombée sur ce prologue, je n’ai pas hésité.
Le thème reste le même : les loups-garous !

On rencontre Anna, jeune louve, victime de sa meute. On ne lui a rien expliqué et même pas laissé le choix de son Changement (comprenez transformation). La ville de Chicago est le théâtre de vilaines choses et le Marrock (le Big Boss des garous) fait intervenir son fils pour éclaircir la situation. Et, c’est là qu’il rencontre notre fébrile héroïne…

On peut lire ce prologue sans avoir lu Mercy Thompson, même si certains codes nous échappent. Le nouveau lecteur se retrouve, et moi aussi. L’auteure entre dans le vif du sujet sans ménagement.
On apprend les castes des loups – les vrais je veux dire – que l’auteure a transposé dans son œuvre. Quel est le rôle de l’Alpha, le Béta et forcément l’Oméga ? On découvre un groupe organisé avec une hiérarchie où chacun à son rôle. C’est plutôt pas mal pensé et placé dans le roman.

Passé le manque de codes et d’habitude si on n’a pas lu l’autre saga, le récit ne marque pas. Aie ! Me revoilà désagréable. Patricia Briggs ne s’encombre pas de détails, ni de description et le texte m’a paru léger. Même l’attraction qu’éprouvent Charles et Anna a un goût de superficialité. Je peux concevoir que leur attirance soit animale mais ici, pas de magie ni de tension. Juste, elle lui plait, il la veut. Dommage.

L’avantage est que ce livre se lit vite. Très vite. La chute m’a un peu surprise, ce qui valait la peine de finir.

Les personnages sont pour l’instant caricaturaux entre l’Alpha protecteur et sauvage et la candide et fragile Oméga. Je n’ai pas ressenti d’empathie particulière. Je dis bien pour l’instant car il ne s’agit que d’un prologue.

A voir s’il ne s’agit pas d’une pâle copie de Mercy Thompson

Pour des envies de loups-garous, on vous conseille Le tournoi des Immortels : le véritable ennemi de Lucie GOUDIN ou encore Nés à minuit Tome 1: Attirances de C.C. Hunter

Pour papoter lecture avec nous, c’est ici : Groupe FB Lecture Au fil des mots

Axelle GEORGES.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s