Une Putain d’Histoire de Bernard Minier

Fiche technique :

Auteur : Bernard Minier (France)
Editions : XO Editions
Année : 2015
Pages : 520
ISBN : 978-2-84563-756-6
Genre : Thriller

Le résumé :

Hors des flots déchaînés, une main tendue vers le ciel. Un pont de bateau qui tangue, la pluie qui s’abat, et la nuit… Le début d’une  » putain d’histoire « .
Une histoire d’amour et de peur, de bruit et de fureur. L’histoire de Henry, 17 ans, que le meurtre de sa petite amie plonge dans l’enfer du soupçon. Sur son île, Glass Island, battue par les vents, cernée par la brume 360 jours par an et uniquement accessible par ferry, tout le monde connaît tout le monde, jusqu’au plus noir de ses secrets. Ou du moins le croit-on.
Quand la peur gagne, la vérité s’y perd…

Mon avis :

En plein cycle Minier après N’éteins pas la lumière de Bernard MINIER, je poursuis mon marathon et j’attaque avec ce one-shot qui m’éloigne à contrecœur de Servaz.

La vie d’Henri vire au cauchemar quand sa petite-amie est retrouvée morte. Il est le principal suspect, surtout après leur dispute. Sa vie entière bascule suite à plusieurs découvertes concernant ses mamans adoptives. Tout se bouscule et il souhaite faire la lumière sur ce drame. Avec ses amis, ils se mettent à enquêter et découvrent les dessous de leur île qui se révèle de moins en moins idyllique.

Comme toujours, Minier sait nous captiver. De sa plume désormais experte, il nous emmène au nord de Seattle entre dépaysements et faux-semblants. On voyage près des orques sur des kayaks, sur des canots, dans les bourrasques et les embruns. Il est doué, c’est un vrai retour à la nature. Cependant, certaines descriptions peuvent être un peu lourdes, par moments.

Pour corser le « simple » meurtre, on découvre un passé obscur aux mamans si parfaites du héros, un géniteur puissant qui pointe le bout du nez et un héros pas si héroïque finalement…

Chaque nouvel élément apporte une dose d’obscurité et on n’avance pas dans l’enquête première; qu’est le meurtre de Naomi. De secrets en découvertes, le mystère s’épaissit. L’avantage est qu’on ne lâche pas le livre mais on est perdu ponctuellement.

Comme pour Glacé de Bernard Minier, je reprocherais un trop grand nombre de rebondissements et de faux-semblants. Il y a trop d’éléments et de personnages à mon goût.

J’ai apprécié que Minier aborde plusieurs thèmes modernes comme la FIV pour les couples gays, la technologie de plus en plus invasive avec le manque de vie privée. Il ne délaisse toutefois pas les thèmes plus classiques comme le sexe, l’argent et forcément la cruauté humaine.

Ce roman n’en reste pas moins un bon divertissement. Le suspens est bien mené. Les masques tombent à rythme régulier pour continuer à capter le lecteur.

Pas le meilleur mais une belle lecture plaisir.

Pour papoter lecture avec nous : Groupe FB Lecture Au fil des mots

Du même auteur, on a déjà lu Le cercle de Bernard MINIER

Dans le même genre, on vous conseille Octobre de Soren Sveistrup ou encore [Angor] de Franck THILLIEZ


Axelle GEORGES.

Publicité

Une réflexion sur “Une Putain d’Histoire de Bernard Minier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s