The Shamer de Lene KAABERBOL

Fiche technique :

Auteur : Lene KAABERBOL (Danemark)
Editions : Rageot
Année : 2016 (réédition)
Pages : 281
ISBN : 978-2-7002-5306-1
Genre : Fantasy

Le résumé :

Si quelqu’un a volé, ou porté atteinte à autrui, ou même tué un autre homme, on envoie quérir la Clairvoyante. Car certains font le mal sans ressentir aucune honte. Mais lorsqu’ils rencontrent la Clairvoyante, ils ne peuvent plus cacher leurs méfaits ni le dissimuler aux autres…

Mon avis :

Ce roman me faisait de l’œil depuis longtemps.
Pourtant, le résumé explique peu de choses. Ici, il s’agit de la réédition avec en couverture l’affiche du film. Visiblement, ce livre a plu. Je me lance.

Nous voilà donc en période médiévale où nous rencontrons la fille de la Clairvoyante. Cette sorcière, si l’on peut dire, peut lire les âmes et est régulièrement sollicitée dans des litiges. Elle est respectée et crainte en même temps. Comment grandir sereinement quand vous-même possédez ce don ? L’histoire se complique quand la Clairvoyante est appelée en ville et que Dina est appelée en renfort, contre l’avis de sa maman. Pourquoi l’a-t-on appelé ? Pourquoi le capitaine lui fait froid dans le dos ?

On entre facilement dans cette fantasy où les indices de l’intrigue apparaissent au fil de notre lecture. Celle-ci se fait, d’ailleurs, facilement et rapidement.
Les décors et paysages vous dépayseront à coup sûr !

Au niveau des personnages, je les ai trouvés intéressants dans le sens où l’héroïne est torturée, et têtue. Elle n’appréhende pas son don comme un cadeau mais plus comme une malédiction. Elle n’a plus d’amis et les gens de son village se méfient d’elle. Forcément, aimeriez-vous qu’on fouille dans vos secrets les plus obscurs ? J’ai même pu ressentir une certaine compassion pour le méchant. Bref, les personnages sont sympathiques et étranges (!)

L’action est menée tambour battant. On ne s’ennuie pas avec les évènements qui s’abattent sur Dina. Elle part en ville, veut aider sa mère et se retrouve bien malgré elle emportée dans tout cela. Ajoutez à cela, des dragons pas vraiment gentils, une favorite flippante et un héros paumé. Surprenant !

Même si l’intrigue reste classique et prévisible – si, si, j’avais deviné le méchant !

Ma plus grosse déception sera la fin. Bah, oui, je n’avais pas vu qu’il ne s’agissait que du tome un ! Donc, on finit sur notre faim, justement. La fin n’en est pas une et nous laisse un arrière goût d’amertume. On monte crescendo en émotion avec l’action ( j’aime la traversée de la cour des dragons) et puis, pouf ! plus rien.

Je sens que je vais devoir trouver le second volume.

C’est un bon divertissement mais je ne suis pas sûre qu’il soit adapté à tous les publics. Certaines scènes sont assez violentes ou dérangeantes. Pour ma part.

Pour discuter lecture avec nous, c’est par ici : Groupe FB Lecture Au fil des mots

Axelle GEORGES.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s