Rouille de Floriane SOULAS

Fiche technique :

Auteur : Floriane SOULAS (France)
Editions : POCKET
Année : 2018
Pages : 429
ISBN : 978-2-255-30663-8
Genre : Science-fiction

Le résumé :

Paris, 1897.
De nouveaux matériaux découverts sur la Lune ont permis des avancées scientifiques extraordinaires. Mais tout le monde n’en profite pas ! En dehors du Dôme qui protège le centre urbain riche et sophistiqué, le petit peuple survit tant bien que mal. C’est dans une maison close sur l’un de ces faubourgs malfamés qu’a échoué Violante, prostituée sans mémoire. Alors qu’elle se démène pour trouver son identité dans un monde dominé par les hommes et les puissants, sa meilleure amie disparaît dans d’atroces circonstances.
Contre la raison, la jeune femme décide de prendre part aux investigations…

Mon avis :

Grande gagnante du Prix actuSF de l’uchronie en 2018, Floriane Soulas est une auteure que j’ai déjà apprécié avec Les noces de la renarde de Floriane SOULAS. Ici, changement radical d’ambiance avec ce roman Steam punk qui s’annonce prometteur.

1897, Violante survit dans un Paris alternatif grâce à ses charmes. Amnésique, elle a peu d’amis et lorsqu’une d’elle meurt dans des conditions particulières, elle se lance dans l’enquête qui va la mener bien plus loin qu’elle ne l’espérait.

Une pépite !

La couverture est déjà magnifique. Mais rien que pour l’ambiance, je vous conseille de lire ce roman. C’est beau, c’est bien pensé et c’est intelligemment mené.
On flirte du côté de Jack l’éventreur dans une ambiance punk avec drogue, sexe et violence. Les personnage sont traumatisés et cette remontée dans un Paris pas si lumineux que ça, va permettre à Violante de retrouver son passé. Chaque petit pas de l’histoire va découler à un drame jusquà une apothéose.

L’auteure est trash et n’épargne personne. La société s’en prend plein la tête avec toujours les avantagés que sont les riches et le petit peuple qui galère, les gamins abandonnés, la drogue comme réconfort… Bref, l’ambiance je vous (re)dis !
Le passé de Violante est moche mais son présent n’est pas mieux. J’ai haï de toute mon âme le Baron. Lisez et vous me comprendrez.
J’ai cependant eu du mal à m’attacher à l’héroïne car elle ne montre pas le meilleur d’elle-même. Je ne rechigne pas à reconnaître toutes ses qualités, pourtant. Je ne peux pas spoiler mais la faiblesse du « monstre » m’a bien gonflée ! Rebelle toi mec ! Chaque personnage est intéressant à sa façon et les plus sombres sont mes préférés…

Je ne peux que conseiller ! Malgré quelques défauts d’écriture car c’est un premier roman, Rouille est un bijou à connaître. Il ne révolutionne pas le genre mais en est une magnifique représentation.

J’adorerais le voir porter à l’écran.

Pour papoter avec nous, c’est par ici : Groupe FB Lecture Au fil des mots

Je vous conseille Jack l’Éventreur, affaire classée de Patricia CORNWELL

Axelle GEORGES.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s