Psi Changeling Tome 1 Esclave des sens de Nalini SINGH

Fiche technique :

Auteur : Nalini Singh (Nouvelle-Zélande)
Editions : Milady
Année : 2011
Pages : 412
ISBN : 978-2-8118-0626-0
Genre : Bit-lit

Le résumé :

Ennemis mortels. Amants pour l’éternité.

Lucas Hunter est en chasse. Une de ses compagnes de meute a été assassinée et l’homme panthère ne reculera devant rien pour capturer son meurtrier, même s’il doit séduire Sascha Duncan, la froide Psi. Pourtant, l’homme comme sa bête ne peuvent s’empêcher d’être immédiatement fascinés par la jeune femme.

Une terrible guerre est sur le point d’éclater, mais c’est la bataille qui fait rage dans le cœur de Sasha qui pourrait tout changer. Les siens ont éradiqué leurs émotions depuis des générations. Sasha, elle, est différente. Et le tourbillon de sensations qui l’emporte quand elle est en compagnie de cet inquiétant prédateur pourrait bien précipiter sa chute.

Leur cœur l’emporteront-ils sur leur raison ?

Mon avis :

Ce résumé m’a vraiment mis l’eau à la bouche ! Pas vous?

Deux membres de clans en conflit que ce soit au niveau culturel, économique et politique doivent faire équipe pour faire éclater la vérité sur une série d’assassinats cachés. D’abord, ennemis, on sent vite qu’une folle attirance nait entre eux….

Des hommes panthères – ce qui change des loups-garous – et des télépathes psychorigides, une histoire d’amour, des meurtres sauvages, des manigances politiques : tout cela annonce de bonnes surprises !

En fait, non… On tombe vite dans le cliché de l’homme bourré de testostérone dominant et macho qui tombe éperdument amoureux de la froide, splendide et forcément différente, Sacha.
Bon, c’est un peu raccourci mais l’idée générale est là. C’est cliché et plat.

On donne un passé traumatisant au héros pour justifier son sens du devoir et de protection exacerbée. Et, pour elle, elle est exceptionnelle et ne trouve pas sa place. Je n’ai pas trouvé d’âme dans ces personnages et surtout, je n’ai pas réussi à m’y attacher. Les opposés s’attirent, parait-il. Il n’y a pas de surprise, ni de suspens. Tout est prévisible comme leur romance, fade. Je n’ai pas retrouvé la fièvre annoncée dans le titre.

L’idée du PsiNet est bonne sauf qu’elle est alambiquée. Il m’a fallu un temps d’adaptation pour gérer tous les codes de l’auteure. En plus, elle fait une pirouette improbable en fin de roman pour briser son propre concept. Je n’ai pas su m’immerger dans son univers.

L’écriture est conventionnelle.

Comme il s’agit d’un premier tome, il faut peut-être laisser sa chance au produit mais je ne lirai sûrement pas la suite. Je ne suis pas certaine d’en apprendre d’avantage sur l’univers Changeling.

Pour parler lecture avec nous : https://www.facebook.com/groups/lectureaufildesmotsfredaxelle

Dans le même genre, on a déjà lu Le tournoi des Immortels : le véritable ennemi de Lucie GOUDIN

Axelle GEORGES.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s