Zombitions d’Aurélie MENDONçA

20200711_1724596580488138470555326.jpg

Fiche technique :
Auteur : Aurélie Mendonça (France)
Editions : Rebelle Editions
Année : 2014
Pages : 245
ISBN : 978-2-36538-294-6
Genre : Fantastique

« La Magie. Quelle garce, celle-là ! Pas un seul instant elle ne me laisse tranquille. Même quand je dors, elle est là, attendant sournoisement le moment où elle poura une nouvelle fois me prendre en défaut. »

(P14)

Le résumé :

Depuis le début de l’humanité, la fine fleur des guerrières, les Nécrocides, contrecarrent les Maîtres Zombies dans leurs plans de domination du monde. Jusqu’à la dernière génération, les lignées de tueuses s’en sortaient plutôt bien, et aucune Apocalypse ne fut à déplorer. Puis arrive Evangeline Rose. Née dans une famille où se sont brillamment illustrées toutes les précédentes tueuses, Evy peine à marcher dans leurs pas. Ne devant sa survie qu’à une chance insolente, c’est pourtant sur sa génération que va peser le plan final des Maîtres. Pour son plus grand malheur, elle devrait mettre de côté shopping et écriture de romans pour se consacrer à la mission qui fait d’elle une Nécrocide. Mais allez sauver le monde avec un Microbe dans le tiroir.

Mon avis :

Zombiiiiie ! Fan du genre, je me précipite sur ce titre gagné (ma première fois) à un concours organisé par Rebelle Editions. Cet éditeur a pas mal de pépites à son actif alors je ne boude pas mon plaisir.

Alors, je suis surprise : la trame tourne principalement autour de l’héroïne plutôt qu’autour de la destruction des zombies. Et, ce n’est pas pour me déplaire car l’auteure a repris les codes pour totalement les bouleverser !

Il y a du combat, il y a du zombie mais j’ai plus l’impression qu’il s’agit d’un cadre pour y glisser des choses plus profondes. En effet, on découvre une nouvelle mythologie du zombie avec de la magie. Oui, oui, c’est la magie qui tue les zombies. On oublie les tronçonneuses, les battes de base-ball mais on prend toujours ses baskets !
Les exterminatrices de zombies ou nécrocides sont exclusivement féminines et élues par l’hérédité. Vous comprenez que si vous êtes nés dans cette famille, félicitations, on a trouvé votre métier. De plus, vous aurez forcément une petite fille et sans papa, pour vous aider à l’élever; enfin la former. Quand on vous dit que c’est nouveau et dans l’air du temps !
Le virus Zombie est plus une bactérie qui vous infecte, vous transforme et personne n’est à l’abri.

Evangeline, notre héroïne nous raconte sa vie. A la manière d’un journal intime ou journal de bord, on entre dans la trame à la première personne et on se sent vraiment proche d’elle. Elle est simple, drôle et ne se prend pas au sérieux. Elle est surtout très maladroite, ce qui la rend d’autant plus humaine et attachante. A l’instar de la célèbre Buffy contre les vampires, on découvre quelques similitudes entre ces deux justicières, que ce soit sur le girl power ou le fait de lier le fantastique à des phénomènes de société réels (le poids de l’hérédité, fille-mère).

Seul bémol, on a souvent affaire à des monologues de la part d’Evy, ce qui alourdit par moment la fluidité du texte. Cela coupe le rythme de lecture. C’est un peu dommage.

Heureusement le suspens l’emporte ! Beaucoup de zones d’ombres sur la magie, la famille des élues et les réelles motivations des zombies nous laissent à penser que la suite sera encore plus réjouissante !

C’est agréable et original. A tester !

Pour vous procurer le roman , rendez-vous chez votre libraire ou sur Rebelle Editions

Dans le même registre, on a déjà lu Les marcheurs, Tome 1 la Génèse de Denis LABBE ou Alice au pays des ZOMBIES de Gena SHOWALTER

Pour discuter lecture avec nous, c’est par ici : Groupe FB Lecture Au fil des mots

Axelle GEORGES.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s