En voiture, Simone ! d’Aurélie VALOGNES

20200713_1550387360901785585538497.jpg

Fiche technique :
Auteur : Aurélie Valognes ( France)
Editions : Le Livre de Poche
Année : 2016
Pages : 247
ISBN : 978-2-253-07056-6
Genre : Roman pour les filles

« Martine jeta un œil noir à son mari :
– Je te remercie de me proposer ton aide ! Tu verras, c’est dans le frigo. et si tu peux faire griller les toasts aussi, tu seras bien aimable ! »

(P33)


Le résumé :

Pour une comédie familiale irrésistible, il vous faut : un père, despotique et égocentrique, Jacques. Une mère, en rébellion après quarante ans de mariage, Martine. Leurs fils, Matthieu, éternel adolescent mais bientôt papa de trois enfants ; Nicolas, chef cuisinier le jour et castrateur tout le temps ; Alexandre, rêveur mou du genou. Et… trois belles-filles délicieusement insupportables ! Stéphanie, mère poule angoissée ; Laura, végétarienne angoissante ; Jeanne, nouvelle pièce rapportée, féministe et déboussolée, dont l’arrivée va déstabiliser l’équilibre de la tribu.
Mettez tout le monde dans une grande maison en Bretagne. Ajoutez-y Antoinette, une grand-mère d’une sagesse à faire pâlir le dalaï-lama, et un chien qui s’incruste. Mélangez, laissez mijoter… et savourez !

Mon avis :

Aurélie Valognes est une auteure qu’on aime ou qu’on déteste. Je fais partie de la première catégorie.

Ici, on retrouve une réédition de son roman qui a changé de titre au passage. Le sujet du livre est les belles-filles du couple Jacques et Martine. Après quarante de vie commune, peut-on encore s’aimer ? Comment vivre sa retraite ? Comment exister quand les enfants ne sont plus là ?

Voilà la réponse de l’auteure et c’est drôle, léger.
C’est au travers des différents point de vue des belles-filles qu’on avance dans la présentation de cette grande famille aimante. L’arrivée de la dernière belle-fille met en branle les certitudes de certains et les décisions des autres.

Avec une plume tendre et acide, on entre dans la vie de cette famille qui nous ressemble un peu. On s’identifie aux personnages, qui certes un peu caricaturaux, avec leurs qualités, comme leurs défauts.

Entre deux coups de gueules, on observe les relations humaines avec cette sempiternelle question du temps qui passe, qui change, nous change …ou pas. La seule réponse réside dans l’amour. C’est niais mais cela fait du bien.

Saupoudrés de bons sentiments avec un happy end, c’est un sympathique moment de lecture qui vous attend. On se laisse bercer par cette histoire toute douce.

Pour un public averti.

Pour vous procurer le roman, rendez-vous chez votre libraire habituel ou sur Le Livre de Poche

Du même auteur, on a déjà lu pour vous Mémé dans les orties d’Aurélie VALOGNES

Pour discuter lecture avec nous, c’est sur Groupe FB Lecture au fil des mots

Axelle GEORGES.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s