La possédée de M.M. FARADAY

20200713_1958168657590726745705141.jpg
Fiche technique :
Auteur : M.M. Faraday
Editions : J’ai Lu
Année : 1982
Pages : 318
ISBN : 2-277-22059-0
Genre : Fantastique

« La porte, qui était entrouverte quelques heures auparavant, était à présent fermée. Elle frappa. Pas de réponse. Poussée par un sentiment plus fort que la peur, elle ouvrit la porte en grand. »

(P23)


Le résumé :

Le pacte qu’avait conclu Bryna, la petite fille laide et boiteuse, avec Goldie, sa poupée enchantée, était fort simple : elle laissait Goldie vivre en elle, et pour sa part elle deviendrait comme Goldie, belle, savante, puissante grâce à un don extraordinaire. La petite fille grandit, embellit et devient médium réputé. ses désirs les plus fous sont ainsi exaucés.
Mais l’heure de payer arrive…

Mon avis :

Rien de tel qu’un petit frisson pour bien démarrer la journée. Je file dans ma PAL monstrueuse et Am Stram Gram, je chope ce Faraday qui me fait de l’œil depuis un bout de temps.

La couv’ est superbe : mystérieuse et ésotérique.

J’entame ma lecture et Oh ! surprise, c’est écrit en tout petit. Bon, je me dit que la maison d’édition a fait des économies. Vu l’épaisseur du bouquin, cela va être un peu long.

Suivez toujours votre première impression. Ce fut long !

Le style de l’auteur n’est pas désagréable mais l’action avance petit à petit. Mais vraiment petit à petit. Il vous faut passer cent pages, à peu près, pour enfin entrer en contact avec Goldie. Cent pages de plus, pour installer le premier cas surnaturel.

Bon, je concède qu’il faut bien installer les personnages, la trame et le mystère de la possession mais pas au point de s’ennuyer, non merci.

A l’instar d’un King qui installe également lentement et progressivement son univers, on tremble une fois pris dans ses filets. Ici, on n’a même pas l’ébauche d’un frisson. Je relis la couv’ et il y est bien inscrit « terreur ».
De plus, l’auteur ne distille aucune information concernant la malédiction. On ne sait pas ni le quand, ni le comment, ni le pourquoi. Le mystère reste entier. Nouvelle déception pour moi qui suis fan de paranormal.

Au niveau psychologique, l’héroïne est basique. Son seul souhait est d’être jolie. Pour le féminisme, on repassera. Je conçois que son handicap soit lourd à porter mais de là à conclure un pacte d’où l’on ne sort pas indemne… Le pire est que Bryna est douée et intelligente. Bref, elle perd le peu de personnes qui l’aiment juste pour l’esthétisme…
La méchante est méchante. Le petit ami est subjugué par la beauté de Bryna. Merci pour l’image de la femme.

Autant tout remettre en contexte, nous acceptons ce fait car ce roman date des années 70.

En gros, l’idée est bonne mais mal jouée. Dommage.

Pour vous procurer le roman, rendez-vous chez votre libraire habituel ou sur J’ai Lu

Dans le même genre, on a déjà lu pour vous Démences de Graham Masterton ou Hantée tome 1 « Les confessions d’un esprit tourmenté » ou encore Salem de Stephen KING

Pour discuter lecture avec nous, c’est par ici : Groupe FB Lecture au fil des mots

Axelle GEORGES.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s