Le syndrome [E] et Gataca de Franck Thilliez


Fiche technique :

Auteur : Franck Thilliez (France)
Editions : Fleuve Editions / POCKET
Année : 2010 et 2011
Pages : 510 et 600
ISBN : 978-2-266-22760-5 et 978-2-266-21172-7
Genre : Thriller


Le résumé :

Le Syndrome E : Un film mystérieux et malsain qui rend aveugle… Voilà de quoi gâcher les vacances de Lucie Henebelle, lieutenant de police à Lille.
Cinq cadavres retrouvés atrocement mutilés… Il n’en fallait pas plus à la Criminelle pour rappeler le commissaire Franck Sharko, en congé forcé.
Deux pistes pour une seule et même affaire qui va réunir Henebelle et Sharko.
Des bidonvilles du Caire aux orphelinats du Canada, les deux nouveaux coéquipiers vont mettre le doigt sur un mal inconnu, d’une réalité effrayante et qui révèle que nous pourrions tous commettre le pire.
Ceux qui ne connaissent pas le syndrome [E], ne savent pas de quoi ils sont capables…

GATACA : Quel lien entre onze psychopathes gauchers et l’homme de Cro-Magnon ?
Alors que Lucie Henebelle peine à se remettre de ses traumatismes, l’ex-commissaire Sharko se voit relégué à des enquêtes de seconde zone. Telle la découverte du corps de cette jeune scientifique, battue à mort par un grand singe.
À nouveau réunis pour le pire, les deux flics plongent aux origines de la violence, là où le génome humain détermine son avenir : l’extinction.
Bienvenue à GATACA…

Mon avis :

Exceptionnellement, je vous présente non pas un livre mais deux ! Bande de veinards !

En fait, ces deux romans se suivent. On apprend la naissance du couple mythique Sharko et Hennebelle. Connaissant Thilliez, ce ne sera pas une comédie romantique avec un happy-end.

Ayant déjà lu Sharko de Franck THILLIEZ ou encore Puzzle de Franck THILLIEZ, vous connaissez mon goût pour cet auteur qui mêle enquête et science. On passe un bon moment et on apprend.

Syndrome [E] sonne la rencontre fortuite de Lucie Hennebelle, séparée et maman de jumelles du SRPJ de Lille et de Franck Sharko, veuf et provenant du célèbre 36, quai des orfèvres. C’est cette enquête en cours qui provoque leur rencontre.

A son habitude, nous entrons dans le vif du sujet à grand renfort d’appuis scientifiques. Un film en super 8 provoquerait des cécités. Il en faut plus pour impressionner le lieutenant Hennebelle.

Cette fois-ci, on tente de prouver que la violence peut être expliquer scientifiquement. Et, des expériences ont été faites et je ne vous dirai pas tout …

A grands renforts d’explications et de théories, on avance dans le questionnements des policiers. Il ne s’agit que de suppositions et on n’est pas là pour imposer un point de vue mais se divertir. Et, c’est là que le côté obscur de Sharko entre en scène et contre toutes attentes, il découvre son alter-ego féminin. Il va passer par différents stades psychiques qui le rendent si humain. Fragile et fort à la fois, un homme « Mennen » quoi !

Comme lui, Hennebelle est possédée par le « virus » de l’enquêteur. Elle plonge dans la noirceur humaine et n’en ressort pas toujours indemne.
C’est forcément dans ces conditions qu’un premier rapprochement entre les deux flics se fait. Et ce premier roman se clôt sur un drame. Ignoble. Ou comment tenir en haleine son lectorat ?

J’enchaîne avec Gataca.

Une nouvelle théorie est proposée en créant un lien entre la violence et être gaucher. Evidemment pas de polémique, ni de haine. Ici, il ne s’agit que d’un sujet à débat. L’auteur met une note en fin de roman pour se justifier.

Toujours aussi bien mené que ce soit en terme d’enquête, de trame, de suspens, on se pose des questions, on raisonne.

C’est plus sur un plan psychologique qu’on sort des sentiers battus et qui ont la renommée de l’auteur.
Même s’il est plein de tendresse pour ces deux personnages, Thilliez ne les ménage pas et ils souffrent.

Hennebelle s’est crée une alternative et en veut à mort à Sharko. Quant à ce dernier, il s’enfonce dans sa solitude et son auto-flagellation. Ce n’est jamais tout blanc ou tout noir. Toujours en nuances. Tellement humain.

Heureusement, cela s’arrange un peu.

Toujours très dur, très scientifique sans pour autant être savant fou, Thilliez nous entraîne sur des pistes ou il faut tout remettre en question.

Ce ne reste pas pour autant le meilleur Thilliez mais je me suis régalée. C’est précis, documenté et délicieusement cruel !

Pour suivre l’actualité de l’auteur : Auteurs du Nord ou Franck THILLIEZ site

On l’a rencontré pour vous : Interview exclusive du maître du polar : Franck THILLIEZ

Pour vous procurer ces romans, rendez-vous chez votre libraire habituel.

Pour discuter lecture avec nous Groupe FB lecture Au fil des mots

Axelle GEORGES.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s