Le miroir de Satan.

masterton

Fiche technique:

Auteur: Graham Masterton

Pages: 412

Edition: Pocket

ISBN: 9782266039864

Année:1991

Genre: Horreur

4 ème de couverture:

Martin Williams, un scénariste, fait l’acquisition d’un miroir ayant appartenu à Boofuls, enfant-star d’Hollywood, assassiné en 1939 dans des circonstances aussi tragiques que mystérieuses. Les miroirs, c’est bien connu, peuvent être des portes sur l’autres mondes. Celui-là est une porte sur l’enfer, sur un « Hollywood à l’envers » où, sous ses dehors de petit garçon angélique, Boofuls va se révéler la plus diabolique des créatures.

Mon avis:

Ce n’est pas mon premier de l’auteur. J’ai déjà pu goûter plusieurs fois à toute l’horreur qu’est capable de nous infliger Graham Masterton. Il ne nous épargne aucun détail sanglant, bien au contraire. C’est un maître de l’épouvante et du gore!

L’histoire s’ouvre sur un jeune scénariste, Martin, qui veut absolument raconter la vie d’un tout jeune acteur mort cinquante ans plus tôt. Il le fait clairement plus pour lui que pour les autres Martin est un grand fan de Boofuls! Mais voilà que la fin tragique de cet enfant-star n’est pas une chose qu’on remue facilement. Les portes se ferment à son nez à la simple évocation du prénom de l’acteur. Par le biais d’un ami, il va réussir à se consoler en faisant l’acquisition d’un objet venant tout droit de la maison de l’enfant. Un miroir mais pas n’importe quel miroir, vous vous en doutez bien! Ce miroir a vu mourir Boofuls! Et si les miroirs conservaient vraiment un bout de notre âme?

L’histoire est bien ficelée, Masterton sait tenir en haleine son lectorat. Il attaque avec l’énigme de la mort d’un enfant et enchaîne les rebondissements. Pas de place pour la lenteur, il nous agrippe et fait monter l’horreur crescendo. Satan guette et attend son heure! Le miroir ouvre une fenêtre droit sur les enfers mais ça ne sera pas sans faire de dégâts vous vous en doutez bien. Des morts en pagaille, plus horribles les uns que les autres, que l’auteur nous décrit avec tellement de réalisme qu’il nous faut un peu de temps pour nous remettre entre chaque scène!

L’auteur nous cite des passages de la Bible pour appuyer l’hypothèse du retour de Satan mais pas seulement. Il réussit avec ingéniosité à nous caser le monde d’Alice à travers le miroir dans ce déferlement de violence. La théorie tient la route alors pourquoi pas?

Un petit bémol toutefois, les personnages sont un peu trop fades à mon goût. Autant Boofuls est complexe, il joue de son apparence de petit garçon angélique pour cacher sa vraie nature, son regard ne trompe personne. Mais le personnage principal manque cruellement de caractère. Il accepte bien trop vite ce qui arrive pour ensuite….ne pas assez agir. J’ai parfois eu envie de le secouer afin qu’il comprenne l’urgence de la situation. Trop d’acceptation, pas assez initiatives. Il se laisse mener par le bout du nez, un revirement à la toute fin le fait remonter dans mon estime. J’attendais de lui plus de rage et de « désobéissance »

Pour parler lecture avec nous, rejoignez nous sur: Lecture au fil des mots FB

Ce livre a d’ailleurs fait l’objet d’une lecture commune dans le groupe je vous laisse donc découvrir l’avis de Aurélie R-d Verhulst sur ce livre;

J’ai beaucoup entendu parler de Masterton, donc j’ai décidé d’un tester un. Savoir qu’il est comme moi fan de Lovecraft m’a décidé un peu plus vite pour ce roman plutôt qu’un autre se trouvant dans ma PAL.
Le miroir de Satan. Au titre, je trouvais intéressant d’avoir un miroir au centre d’une histoire, ça change. Au récit, on commence très fort! Un scénariste fan d’un enfant-star des années 30 qui s’offre son miroir, plutôt drôle. Mais quand arrive le reflet d’une balle bleue qui n’existe même pas dans l’appartement on sait qu’on va voir arriver de belles choses.
J’ai adoré le crescendo de violence. Pleins de surprises, super prenant, des enfants au profil bien construit, des adultes qui savent pas toujours quoi faire mais qui agissent pour sauver le monde…
A lire et relire sans modération,

Aurélie V

Fred.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s