Morte la bête de Lotte et Soren HAMMER

20200605_220808861812836133194699.jpgFiche technique :

Auteur : Lotte et Soren HAMMER
Editions : Actes Sud
Pages : 398
Année : 2011
ISBN : 978-2-7462-9662-5
Genre : Polar

Le résumé :

Des enfants retrouvent des cadavres pendus dans la salle de sport de leur école. Les victimes ont par le passé commis des abus sexuels, et bien que les cadavres soient atrocement mutilés, l’opinion et la presse sont partagées au sujet de la culpabilité des assassins. Au fond, n’ont-ils pas eu ce qu’ils méritaient ? Une première enquête épineuse pour l’inspecteur Simonsen et son équipe…

Mon avis :

En ce moment, je n’arrive pas à lire. Rien ne me passionne. Je fais un blocage. Cela vous arrive-t-il aussi ?

Fan de polar glauque et de thriller, je pense faire un excellent choix pour relancer ma passion. J’adore la littérature nordique. Bon, ici c’est danois, mais ce n’est pas très loin (en pliant bien la mappe-monde) !

On découvre dans une école des corps mutilés. Il s’agirait de pédophiles. Vengeance ? Crime crapuleux ? Justice ? L’opinion publique fait pression et n’aide pas la police. Les médias non plus. Le gouvernement doit modifier les lois, le peuple gronde. Et, si tout était prévu depuis longtemps et à grande échelle ? Konrad SIMENSEN, chargé de l’enquête, est un peu perdu entre ses nouvelles fonctions et les pressions de ses supérieurs…

On ouvre le livre sur une scène de crime monstrueuse. A grand renfort de détails cra-cra boudin, on essaie de rassembler les pièces du puzzle. Ceci est un mauvais jeu de mots car certains corps ont été mutilé à la tronçonneuse (!).

Alors, sous couvert de pédophilie, les frère et sœurs Hammer nous montre les méandres de la hiérarchie, des pouvoirs politiques ainsi que la puissance des Médias. A croire que nous ne savons pas penser par nous-mêmes !
Avec un style tantôt très descriptif, tantôt elliptique, on s’enfonce dans une enquête très complexe, avec des techniques parfois border-Line. Tout est bien pensé que ce soit dans l’avancée des enquêteurs ou de la préméditation des meurtres.

J’ai également apprécié que, bien qu’il s’agisse d’un sujet sensible, on ne verse pas dans le pathos pour s’attirer des lecteurs. C’est très bien écrit et mesuré.

Sur ce cocktail savamment orchestré avec un suspens distillé au compte-goutte, on …s’ennuie !

C’est long ! Il manque du rythme à tout ce maelstrom. Entre chacune de mes lectures de ce roman, je me suis aperçue que j’avais oublié des lieux, des passages de l’enquête ou même des personnages. C’est vous dire ma passion pour ce roman.

C’est vraiment dommage que je n’ai pas accroché au style des auteurs car on apprend beaucoup de la culture danoise, du système juridique et politique ainsi que la dénonciation des pouvoirs des médias dans la mobilisation de l’opinion publique. Avec en prime un sujet dont il faut parler.

Il me manque juste le petit plus, pour vibrer.

Pour se procurer le roman, filez chez votre libraire !

Pour discuter lecture, coups de cœurs littéraires ou encore de vos auteurs chouchous, c’est par ici : Groupe FB Au fil des mots

Dans le même genre, on vous conseille : La princesse des glaces

Axelle GEORGES.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s