Ennemis de Charlie Higson.

Fiche technique:

– auteur: Charlie Higson

– Genre : Fantastique ; Horreur
– Editeur : Pocket Jeunesse
– Date de publication : 2011
– ISBN : 2266210599

Synopsis :

Vous pensiez que vos parents seraient toujours là pour vous protéger ? Vous aviez tort…
A Londres, une étrange maladie a transformé les adultes en morts-vivants. Plus aucun endroit n’est sûr dans la ville pour les enfants. Des clans se forment comme celui du supermarché Waitrose mené par Arran. Un jour, quelqu’un vient les avertir de l’existence d’un autre abri à Buckingham Palace. C’est l’épreuve de la dernière chance. Les enfants traversent tout Londres pour fuir le danger.

Ma Chronique :

– Bonjour ?
– …
– Hello ? Guten Tag ? Hola ?
– …
– Hum… hum… Bonjour, jeune étranger, bienvenue dans la Bibliothèque Oubliée, lieu de mystères et de connaissances interdites au commun des mortels… Quel est l’objet de ta quête ?

Personne ne répond… Je ne sais pas vous, mais j’ai pas croisé grand monde depuis quelques semaines… J’erre dans les allées de la Bibliothèque Oubliée, range les livres éparpillés sur les tables et le sol, fais les poussières dans la section des Fascicules Fantômes. Quand j’ai le temps, je monte dans le Donjon pour jeter un coup d’œil par la meurtrière. Hier, j’ai vu passer des gens avec des masques et des gants…

Nom d’un Grimoire ! C’est arrivé ! Comme dans Ennemis de Charlie Higson !

Bien entendu loin de moi l’idée de jouer sur la psychose ambiante pour essayer de vous vendre une chronique de récit post-apocalyptique sur fond d’infection mondiale, mais force est de constater que là où de nombreux autres chroniqueurs en ont profité pour vous faire des « Top 5 sur les romans de Pandémie », ils sont assez peu nombreux à avoir mentionné cette saga. Une saga on ne peut plus irréaliste, certes… mais quand même.

Ici, un virus s’est propagé à travers la perfide Albion sans que quiconque, même pas le premier ministre n’ait pris les mesures qui s’imposaient. Une maladie fourbe qui s’attaque en priorité aux adultes et épargnent les plus jeunes. Un fléau qui transformait les plus vieux en mangeurs de chairs humaines (à défaut de pâtes). Une infection qui s’est transmise quand les premiers souffrants ont fui les grandes villes pour aller chercher refuge à la campagne et répandre leurs germes.
C’est justement suite à cette série d’événements qui ne pourraient pas arriver dans le monde réel de la réalité véritable que commence notre histoire. Un groupe d’enfants et d’adolescents (la maladie n’ayant transformé « que » les gens de plus de 15 ans) survit dans un supermarché jusqu’au jour où un autre enfant qu’ils ont sauvé d’une horde de zombies leur parle d’un havre de paix au cœur de la ville : Buckingham Palace.

Ennemis est un roman sombre et violent. Ne vous attachez pas aux personnages car ils peuvent mourir à la page suivante et ça ne sera pas joli à voir. Accidents, cannibalisme, folie, paranoïa et zombies de plus en plus intelligents guidés par un infecté plus malin que les autres qui se sent investi d’une croisade, voilà ce qui attend nos héros. Revisitant les clichés et les stéréotypes du film de zombies, Higson apporte dans son œuvre quelques idées qui paraissent fichtrement intelligente. En effet, les gens cherchant toujours à quitter les grandes villes dans ce genre de situation, l’endroit le plus sûr n’est-il pas le centre ville déserté ? Que pense les infectés ? Pourquoi font-ils ça ? Certains adultes n’ont-ils pas été épargnés ? Et si c’est le cas, ne sont-ils pas le plus grand danger que pourraient rencontrer nos héros ?
Une lecture réservée aux adeptes de frissons et d’horreur qui sont à jour dans leurs saisons de The Walking Dead…

Ombre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s