Malefico de Donato Carrisi

20200320_1133183774054698460965480.jpg

Fiche technique :
Auteur : Donato CARRISI (Italie)
Editions : Le Livre de Poche / Calmann-Lévy
Année : 2015
Pages : 531
ISBN : 978-2-253-11199-3
Genre : Thriller

« Elle avait retrouvé le sourire.
Marcus ressentait toujours une certaine stupeur devant les changements. Peut-être parce que, pour lui, ils étaient impossibles ».

(Page 38).


Le résumé :

Marcus est un pénitencier. Un prêtre capable de déceler le mal enfoui en nous. Mais il ne peut pas toujours lui faire barrage. Sandra est enquêtrice photo pour la police. Elle photographie les scènes de crime. Et ferme parfois les yeux. Face à la psychose qui s’empare de Rome ils vont unir leurs talents pour traquer un monstre. Ses victimes : des couples. Une balle dans la nuque pour lui. Une longue séance de torture pour elle.

Quel est l’être maléfique qui ne tue que des jeunes amoureux ?
Mon avis :

Toujours dans mon cycle Carrisi, j’entame ici le second round des Pénitenciers.

On poursuit sur notre lancée avec une deuxième série de meurtres qui mettront Marcus et Sandra de nouveau ensemble, enfin sur la même enquête. Souvenez-vous, on les avait rencontré avec Le tribunal des âmes de Donato Carrisi
Vous pouvez très bien lire ce roman sans avoir lu le premier, ce ne sont pas des suites à proprement parlé. Au fil du texte, Carrisi nous rappelle certains événements.

Nouvelle énigme et nouvelle course contre la montre.
Ici, l’enquête nous emmène sur les traces d’un tueur qui nous met mal à l’aise car peu conventionnel. ( Alerte Spoil) L’auteur met en lumière le côté obscur des enfants, le poids du passé et des parents.
Il y mêle une théorie du Bien et du Ma (comme d’habitude) avec certaines Hautes Instances qui n’y seraient pas pour rien. Bref, dans la provocation ou l’hypothèse, l’auteur maîtrise parfaitement son sujet.

J’ai apprécié retrouver Sandra et Marcus.
Ce dernier toujours égal à lui-même, serviteur du Tribunal et pisteur hors pair. Il évolue et cherche mieux. Il se cherche, cherche ses patrons et peut-être un peu Sandra mais il est prêtre. Pas de love-story à l’horizon. Sandra quand à elle, avance dans sa vie privée mais jusqu’où ? Quel homme peut lui convenir ?
On retrouve leurs défauts qui en font des personnages si attachants. Carrisi est doué dans la description de ses personnages. Tout est juste, sans caricatures.

D’une écriture précise et fluide, on déambule dans les rues de Rome en découvrant à nouveau les monuments et basiliques. Merci pour la balade.
Sur le même schéma que le volume précédent, une strophe comprend le point de vue de Marcus et une autre, celui de Sandra. Ils mènent la même enquête en parallèle, pour laisser l’avantage aux lecteurs. Plusieurs grandes étapes dessinent ainsi le roman.

En bémol, je n’ai pas trop apprécié le fait que certains passages sont répétés, comme les éléments d’enquêtes ou lors de remémorations de Marcus. Je suis persuadée que c’est pour mettre le lecteur sur la pistes du tueur mais ce n’est pas utile. Effet stylistique ou non, je n’en vois pas l’intérêt surtout que les créations de Carrisi sont conséquentes et cela ajoute un peu de lourdeur.

Comme à son habitude, Carrisi orchestre ses crimes d’une main de maître faisant monter crescendo le suspens et la tension chez le lecteur. Au niveau du rythme, on ne s’ennuie pas. Nos enquêteurs de choc trouvent des pistes pour ne pas perdre le lecteur en route. On avance de révélations en révélations.
Cependant, je n’ai pas retrouvé le charme du premier opus. La dernière chute est un peu trop pour moi. L’auteur souhaite provoquer, certes, mais à force, cela perd en crédibilité. Surtout que je ne suis pas une experte en théories chrétiennes, complots etc.

J’ai tout de même passé un excellent moment de lecture. On se laisse emporter dans Rome à la recherche des plus grands secrets de la ville et du genre humain.

Pour se procurer le roman, rendez-vous chez votre libraire ou sur Le Livre de Poche

Du même auteur, on a lu Le chuchoteur de Donato Carrisi. et L’écorchée de Donato Carrisi

Pour parler lecture avec nous, c’est par ici : Groupe FB Lecture Au fil des mots

Axelle GEORGES.

2 réflexions sur “Malefico de Donato Carrisi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s