Carmilla de Joseph Sheridan Le Fanu

img_20200329_1223372200766178706489106.jpg
Fiche technique :
Auteur : Joseph Sheridan le Fanu (Irlande)
Editions : Folio bilingue / Gallimard
Pages : 280 (en version bilingue)
Année : 1872
ISBN : 978-2-07-045900-1
Genre : Fantastique

Je n’appréciais guère les moments où elle cédait à ces humeurs mystérieuses. J’en éprouvais une étrange exaltation, certes agréable, mais à laquelle se mêlait un vague sentiment de crainte et de dégoût. Si je n’avais plus les idées claires à son propos quand s’éternisaient pareilles scènes j’avais néanmoins conscience d’un amour qui tounait à l’adoration, tout comme une certaine aversion. »

(Page 87).


Le résumé :

Un château perdu au milieu d’une épaisse forêt, une étrange invitée aussi belle que mystérieuse, une jeune fille qui se réveille chaque matin avec une douleur à la base du cou…

Mon avis :

Fan de Vampire, je ne pouvais passer à côté de ce classique de la littérature vampirique du XIXème.
Je vais être honnête, je ne connaissais pas. Honte sur moi ! C’est grâce à Kube et ses charmants libraires que cette pépite est arrivée dans mes mains !

Sous forme de récit, la narratrice nous conte une bien étrange aventure qui lui est arrivé quelques années auparavant. Laura (on connaîtra tardivement son prénom), riche demoiselle esseulée de 19 ans, vit quasi en recluse avec son père dans un château, perdu en Autriche. Une belle soirée, un curieux accident de calèche met sur leur route, une charmante jeune fille, qui leur est confiée par sa tout aussi curieuse mère. Tout ceci pendant une étrange épidémie qui s’abat sur la population alentour.

Premier constat, peu d’indices nous sont confiés. Le Fanu est avare de précisions. Serions-nous n plein mystère ?
Deuxième constat, les mœurs d’hospitalité ont bien changé. Le châtelain accueille une parfaite inconnue pour une durée de trois mois sous un prétexte improbable et sans poser de questions…

On sent déjà un décalage, qui sera confirmé par le langage soutenu et poétique de l’auteur.
L’écriture de Le Fanu est magnifique. Élégante, charmeuse et enivrante ! Quel plaisir de lire un texte plus ancien (fin XIXème). Les mots sont choisis, beaux et élégants. La syntaxe et la grammaire ravissent. Le vocabulaire est raffiné et nous emporte dans un récit court et sensuel. La langue française est décidément belle !

Pour la narration, l’utilisation du pronom « Je » nous donne une proximité intense avec l’héroïne. Tel un ami ou un confident, nous assistons à sa mésaventure des plus incroyables. Nous vivons son histoire, ressentons ses craintes ses peurs et sa fascination pour Carmilla.

Oui, car il s’agit de cela : Fascination. Les vampires sont des créatures charmantes et charmeuses et une fois, dans leurs filets, nous sommes perdus.

L’ambiance est posée rapidement : on ne sait quasi rien. Nous sommes en plein brouillard. Le mystère grandit car peu de pistes nous sont données. L’angoisse monte crescendo avec des soupçons qu’on ne peut valider de suite. Entre poésie et imaginaire, il n’est pas utile de faire un choix, de la littérature gothique à l’état pur.

Le Fanu fut un précurseur en proposant du fantastique et en effleurant certains sujets, qui ont dû faire scandale à époque, telle que l’homosexualité. Le rapport entre Laura et Carmilla est assez ambiguë sur certains passages. Autre thème récurrent du Vampire comme dans Entretien avec vampire d’Anne Rice.

Je suis conquise !

Carmilla pose les bases du vampire moderne que l’on connait de nos jours. On sent toute l’inspiration de Dracula de Stocker, que ce soit dans la narration épistolaire, que dans le cadre ou l’ambiance.

Un classique à lire de toutes urgences.

Pour se procurer le roman, rendez-vous chez tous bons libraires ou sur Folio

Pour parler lecture avec nous : Groupe FB Lecture Au fil des mots

Axelle GEORGES.

Une réflexion sur “Carmilla de Joseph Sheridan Le Fanu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s