Le tribunal des âmes de Donato Carrisi

img_20200317_163037_1512333310512469802891.jpgFiche technique :

Auteur : Donato CARRISI (Italie)
Editions : Le Livre de Poche / Calmann-Lévy
Pages : 537
Année : 2011
ISBN : 978-2-253-16875-1
Genre : Thriller

 

 

 

« Elle resta immobile sur le seuil de la cuisine. Dans ces situations, pour garder le contrôle elle avait besoin de suivre à la lettre le manuel des enquêteurs photo. Des petits préceptes qui conféraient un peu d’ordre au chaos. »

(Page 39).

Le résumé :

Les crimes commencent par des aveux. 

Rome. Sa dolce vita, son Capitole, ses foules de pèlerins, ses hordes de touristes. Sa pluie battante, ses sombres ruelles, ses labyrinthes souterrains et ses meurtriers insaisissables. 
   Marcus est un homme sans passé. Sa spécialité : analyser les scènes de crime pour déceler le mal partout où il se terre. Il y a un an, il a été grièvement blessé et a perdu la mémoire. Aujourd’hui, il est le seul à pouvoir élucider la disparition d’une jeune étudiante kidnappée
    Sandra est enquêtrice photo pour la police scientifique. Elle aussi recueille les indices sur les lieux où la vie a dérapé. Il y a un an, son mari est tombé du haut d’un immeuble désaffecté. Elle n’a jamais tout à fait cru à un accident. 
    Leurs routes se croisent dans une église, devant un tableau du Caravage. Elles les mèneront à choisir entre la vengeance et le pardon, dans une ville qui bruisse encore de mille ans de crimes chuchotés au cœur du Vatican. À la frontière de la lumière et des ténèbres.

Mon avis :

Je poursuis mon cycle « Donato Carrisi ». Il me plaît bien ce petit ! Après Le chuchoteur de Donato Carrisi. je passe à ses autres héros : Sandra et Marcus.

Elle est policière à Milan. Elle photographie les scènes de crime. Son appareil voit la vérité et elle apporte la preuve. Lui, est… Et bien, justement on ne sait pas. Pas de suite en tous cas.

Comment vont-ils se rencontrer ? Vont-ils collaborer ? Qui est le méchant ? Qui est le gentil ? Evidemment, tout n’est pas si simple et la lecture des 537 pages ne sera pas de trop pour tout décortiquer.

Toujours dans les forces de l’ordre, cette fois-ci, Carrisi joue border-line avec la justice en nous proposant un système de justice religieux et ce fameux Tribunal des Âmes.
Il s’agirait- je garde le conditionnel car avec nos amis du Vatican, on ne sait pas si cela est vrai ou faux- de confessions que les croyants auraient faites. Lorsqu’il s’agit d’homicides, les Pénitenciers –hommes d’église enquêtent et classent les affaires résolues.

Toujours avec des théories concernant le Bien et le Mal, l’auteur nous entraîne non pas dans une enquête, ni deux mais trois ! Il ne nous ménage pas et c’est diablement prenant !

D’un rythme soutenu pour ne pas perdre le lecteur, les enquêtes que mènent Sandra Vega et Marcus se chevauchent. A l’instar des chapitres qui suit tel ou tel héros, chacun des points de vue nous permet de découvrir tour à tour leurs vies ainsi que le passé.

Donato Carrisi aime les personnages torturés. Il n’est pas très sympa d’ailleurs avec eux mais c’est pour notre bien à nous, lecteurs. J’ai tremblé pour Sandra et ressentit tellement de compassion pour Marcus. On passe par une foule d’émotions si contradictoires par moments et c’est grisant.

Je n’oublies de vous parler de la troisième enquête qui est plutôt un jeu de pistes dans le temps. On suit « un chasseur » qui traque « une proie », un an avant ces événements. De Mexico à Tchernobyl, c’est un tour du monde des plus intéressants tant au niveau culturel qu’historique. A demi-mots pour ne pas ménager le suspens, on suit cette traque entre deux chapitres Sandra et Marcus et qui se clôt en fin de roman. Génial !

Toujours d’un style littéraire mais pas lourd, les desseins prennent vie dans un cadre parfait. Rome y est décrit parfaitement et c’est beau. L’auteur nous invite dans un joli voyage avec  la beauté du détails.

Au niveau de la trame, on connaissait Carrisi plein de surprises et dans cet opus, il ne déroge pas à la règle. Par contre, cette fois-ci, j’ai trouvé qu’il avait justement modéré ses effets et tout s’imbrique parfaitement. Jusqu’à l’ultime révélation que je n’ai pas vu venir ! Bravo ! 

Suspens, rythme haletant et secrets ecclésiastiques. Un excellent thriller !

Comme le bon vin, Carrisi se bonifie !

Pour se procurer le roman, rendez-vous chez votre libraire habituel après le confinement ou sur Le Livre de Poche

Pour discuter lecture avec nous : Groupe FB lecture Au fil des mots

Du même auteur, on a déjà lu pour vous L’écorchée de Donato Carrisi

Axelle GEORGES.

 

 

4 réflexions sur “Le tribunal des âmes de Donato Carrisi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s