Le chuchoteur de Donato Carrisi.

img_20200226_1645223774820841329217623601.jpg

Fiche technique:

Auteur : Donato Carrisi

Année : 2010

Edition : Calmann-Levy

Pages : 433

ISBN : 9782702141045

Genre : Thriller

4ème de couverture:

Cinq petites filles ont disparu

Cinq petites tombes ont été creusées dans la clairière.

Au fond de chacune, un petit bras, le gauche.

Depuis qu’ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d’agents spéciaux ont l’impression d’être manipulée. Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents. La découverte d’un sixième bras, dans la clairière appartenant à une victime inconnue, les convainc d’appeler en renfort Mila Vasquez, experte dans les affaires d’enlèvement. Dans le huis clos d’un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire: tous les meurtres sont liés, le vrai coupable est ailleurs.

Quand on tue des enfants, Dieu se tait, et le diable murmure…

Nos Avis:

Tout commence avec la découverte de petites tombes, le criminologue Goran Gavila est à la recherche de plusieurs fillettes, 5 au total, qui ont été enlevées, il s’attend au pire. Ce ne sont pas les corps des fillettes disparues qu’il découvre mais leur bras. Seulement voilà, ce n’est pas 5 bras qu’il trouve mais 6.

Qui est la sixième fillette ? Où se trouve-t-elle ? Où sont les corps ?

Une enquêtrice, très douée pour retrouver les enfants disparus, est appelée en renfort. Mila fait son entrée !

Un début d’histoire choc, une continuité qui fait honneur aux premières lignes…

L’histoire est une succession d’horreurs ! L’auteur nous capte dès le début de l’histoire, nous captive, nous livre quelques éléments, termine une première histoire à la découverte d’un corps, et nous relâche pour quelques pages. Avec quelques lenteurs du fait !

J‘ai exactement ce même sentiment. Pour installer son ambiance très sombre et angoissante, l’auteur mise sur un décor, des descriptions mais c’est lent. C’est très bien écrit mais cela manque cruellement de rythme, surtout au début. C’est gore, choquant et violent mais « piano piano ». Puis, l’action se précipite dans un tourbillon de découvertes en fin de romans. Des révélations qu’on attendait pas ou peu. (Axelle).

Nous ennuyons-nous avec ce répit ? Ça dépend des moments…. Donato Carrisi nous fait ressentir le désarroi des enquêteurs face à leur « non-avancée ».

« Nous fréquentons des gens dont nous pensons tout connaître, mais en fait nous ne savons rien d’eux. … »

Donato Carrisi est très fort ! Il mène le lecteur par le bout du nez, autant que le tueur avec les enquêteurs. Il nous livre des bouts de vie, comme des indices et nous nous fourvoyons en pensant savoir de quoi il parle. Ces mots sont forts et nous immergent totalement dans l’enquête ayant l’impression d’être nous même un enquêteur fantomatique tapie dans un coin sombre du bureau pour suivre l’enquête avec l’équipe.

En effet, très chère Fred, on se sent proches de ses personnages car ils ont des fêlures. Clairement, pour un bon polar, il faut des êtres torturés et malheureux et ici, on est gâté !  La psychologie des personnages est exceptionnelle. Ils sont forts et fragiles à la fois, très profonds.
Ne serait-ce pas un peu trop d’ailleurs ? Faut-il être « tordu » pour retrouver des assassins ?

La fin est digne d’un grand thriller, une apothéose du mal là où ne s’y attend pas.

Sur ce point, je suis mitigée. C’est fort, c’est bien trouvé mais un peu exagéré. Carrisi nous mène en bateau. Il passe de coup de théâtre en coup de théâtre et nous laisse désappointé. Du moins, pour ma part. (Axelle).

L’auteur nous rappelle que le mal est partout, tapie en chacun de nous, certains y succombent, d’autres non… Prenez garde!

« Je sais avec certitude que le mal existe. Parce que le mal a été prouvé. Le bien, jamais. »

(P247).

Le plus choquant ? Après quelques recherches pour connaître le titre du tome 2, je découvre avec effroi que l’auteur s’est inspiré de faits réels. Recherches en cours…

C’est un excellent moment de lecture. Un thriller haletant sur une écriture soignée et précise. Quelques défauts cependant, qui malgré tout n’empêchent pas de prendre du plaisir et de croire en l’humanité. (Axelle). 

Si vous voulez vous procurer le livre, courez vite à la librairie du coin.

Pour parler de vos lecture avec nous, rejoignez-nous sur :
Groupe FB Au fil des mots.

Fred & Axelle.

4 réflexions sur “Le chuchoteur de Donato Carrisi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s