Mécanique Fatales de Philipe Reeve.

Fiche technique:
Auteur : Philip Reeve
ISBN : 2070575896
Année de publication : 2001

4e de couverture :

Dans un futur lointain où les cités montées sur roues se pourchassent, affamées, Londres, l’immense locomopole, est en quête de nouvelles proies! La jeune Hester Shaw, elle, est tenaillée par une autre faim : la vengeance. Accompagnée de Tom, un apprenti historien, parviendra-t-elle à retrouver l’assassin de sa mère?

Mon avis :

L’autre jour, quelqu’un est venu à la Bibliothèque Oubliée… C’est quelque chose qui n’arrive pas tous les jours vu que la Bibliothèque est située au sommet du Mont des Tourments, lieu-dit « La Falaise Maudite » qui surplombe le Gouffre des Calamités… Si vous ajoutez à cela les loups mutants, l’orage constant qui gronde dans la région et le fait qu’on a pas de couverture wi-fi, voir quelqu’un venir emprunter un livre n’est pas l’événement le plus fréquent lors de mes journées de travail.

– Bonjour
– Bonjour, jeune étranger, bienvenue dans la Bibliothèque Oubliée, lieu de mystères et de connaissances interdits au commun des mortels… Quel est l’objet de ta quête ?
– Pardon ?
– Quoi ?
– C’est quoi ce speech tout bizarre que vous venez de faire ?
– Quel speech tout bizarre ?
– Bah votre phrase là… Bibliothèque oubliée, mystères… communs des mortels… C’était quoi ça ?
– Ah ! Ça ? C’est mon discours de salutation…
– Il faut plus faire ça, monsieur… C’est carrément louche…
– Ok, ok… Bon, qu’est ce que je peux faire pour vous ?
– Je cherche un livre de mécanique.
– Oooooooooh, mais j’ai tout à fait ce qu’il vous faut, mon jeune ami.
– Je suis une fille.
– Pardon ? Une ?
– Une fille… vous avez dit « mon jeune ami »
– Je ne comprend rien à tes balbutiements et à ce mot que j’entends pour la première fois. C’est quoi une « fille » ?
– Laissez tomber. C’est quoi votre bouquin ?
– Mécaniques Fatales de Philip Reeve, une aventure dans un futur dystopique dans lequel les villes sont montées sur roues et arpentent une Terre dévastée où elles s’entre-dévorent.
– Attendez…
– Non ! Toi attendez ! L’action suit Tom, jeune historien de la locomopole de Londres qui, suite au Brexit est devenue une prédatrice redoutable et redoutée. Sa rencontre avec Hester Shaw, jeune femme défigurée va le précipiter dans une aventure périlleuse et… hors de la sécurité de la capitale britannique.
– Oui, je vois ce que vous voulez dire, mais…
– Silence ! Béotien de genre indéterminé ! Je n’ai pas fini ! Sais-tu ce qui fait le sel de ce roman ?
– Non… mais…
– Voilà ! Tu ne sais rien ! Philip Reeve nous fait visiter un monde post-apocalyptique steampunkeque. Suite à ce qu’on appelle « La Guerre d’une Heure » les nations ont toutes reculé sur le plan technologique, des factions se sont créés, des idées politiques aussi…
– Oui, mais ce n’est pas…
– Trop sombre pour quelqu’un qui m’a l’air aussi jeune que vous ? Vous avez quoi ? 100 ? 125 ans ? Ne vous faites pas petit enfant aux cheveux longs. Le roman nous ménage quelques moments d’humour au sein de son intrigue faite de complots, de trahisons, de retournements de situation et de passages à trépas de ses personnages. D’ailleurs, certains de ces traits d’humour viennent de la traduction française du roman… Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas lu un roman qui traduisait aussi bien les jeux de mots et les références culturelles. Tu vois ? Ils ont même traduit le titre qui est en VO…
– Mortal Engines…
– Je n’ai pas de livres sur les maux de gorge… Pourquoi diable me parlez vous de ça ? Vous êtes malade ? Vos lèvres me semblent bien rouges d’ailleurs…
– C’est du rouge à lèvres ! Et votre livre là ! C’est Mortal Engines ! Le film tout nul qui est sorti fin 2018… mais attendez… vous me dites que le roman est sympa ?
– Très sympa oui… mais c’est pas étonnant quand on prend le temps de développer un univers, de l’expliquer et surtout qu’on a pas peur d’avoir une héroïne qui ne correspond pas aux canons de beauté.
– D’accord… et bien écoutez. Je n’étais pas là pour ça, mais vous m’avez donné envie. Je vous le prends… Je dois faire une carte d’adhésion ? Quelque chose comme ça ?
– Nenni, jeune lecteur avide… ou lectrice… va falloir encore m’expliquer ce concept de « fille ». Pour emprunter un livre dans la Bibliothèque Oubliée, je ne vous demande qu’une seule chose… Expliquez-moi ce qu’est un « film » et quel est son rapport avec les maux de gorge ?

Ombre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s