Le tournoi des Immortels : le véritable ennemi de Lucie GOUDIN

img_20191026_185435_3132048935832200054169.jpg

Fiche technique :
Auteur : Lucie GOUDIN (France)
Editions : MxM Bookmark Collection Infinity
Pages : 321
Année : Réédition 2018
ISBN : 978-2-37574-4673
Genre : Romance fantasy

« Votre victoire m’indiffère, j’ai des choses plus importantes à faire que de côtoyer un vampire pour son plaisir personnel. Trouver une catin dans Ambor ou embobinez la première empotée qui verra en vous un être exceptionnel et puissant. Je ne suis pas cette femme »

(Page 51).


Le résumé :

« Jadis, les humains et les vampires se sont livrés une guerre sans merci. Afin de préserver les deux espèces, un pacte fut signé. Dès lors, les hommes créèrent le Tournoi. Les participants regroupaient des vampires volontaires et le gagnant recevait du Roi ce qu’il exigeait. Jusqu’à maintenant, des terres et des richesses furent demandées. Cette année, contre toute attente, le Héros du Tournoi avait autre chose en tête…

Elthan et Aléra sont des personnages illustres. Tous deux sont autoritaires et ont un penchant pour la guerre. Pourtant, ils ne pouvaient pas être plus différents. L’un est vampire, l’autre est humaine. Et Aléra déteste ces créatures aux dents pointues. »

Mon avis :

Habituée des salons littéraires des Hauts-de-France, j’ai croisé plusieurs fois cette jeune auteure de fantasy, fantastique ou dystopie, au choix. Rencontrée et interviewée pour le 1er salon du livre de Seclin. Présentation des auteurs : Lucie GOUDIN , j’ai fini par craquer pour l’une de ses œuvres et la voici :

Vampires et humains s’affrontent dans un tournoi pour maintenir une paix relative. Le prétentieux prince vampire y participe incognito et gagne. Vexé du peu d’attention de la tout aussi prétentieuse héritière du trône, il la réclame en trophée et les voilà, malgré eux, à cohabiter.

Vous allez me dire que cela paraît du réchauffé, qu’on voit venir la romance à cent lieues à la ronde ? Je vous dirai oui mais non !

Tout le talent de cette auteure est de vous prendre dans ses filets et de ne plus vous relâcher. Sur un sujet classique, la magie des mots et la fraîcheur de Lucie Goudin vous scotche à son récit.

D’une écriture classique qui se révèle, s’améliore et se transcende, on découvre Ambor, puis Valdark avec le regard des deux protagonistes tout aussi forts et charismatiques. En effet, la narration se découpe en deux points de vue, nos deux héros. Deux visions donc deux sensibilités qu’on découvre et c’est vraiment bien joué. On se sent proche d’eux et concerné par les événements.

Evidemment, il y a un « mais ». Deux caractères qui s’affrontent,tout le temps, pour rien. C’est fatigant !

Honnêtement, j’ai détesté Aléra, au début du moins. Trop prétentieuse, sûre d’elle et sans classe. Puis, la coquille s’est fissurée et on la découvre fragile et blessée. Elthan également a une trop forte personnalité, assez brut de décoffrage. Au départ. Puis, ils s’apprivoisent et leurs devoirs envers leurs royaumes les rapprochent. D’ailleurs, c’est sa rencontre avec Elthan, qui, lui, n’est pas humain, qui humanise la princesse guerrière. Joli paradoxe et ressort scénique.

Le mythe du vampire y est également revisité sans pour autant être dénaturé. On est en terrain connu tout en y découvrant de nouvelles choses. C’est toute la patte délicate de l’auteure. On y sent tellement d’amour qu’on y croit. Elle y mêle une troisième et quatrième caste (mais chut, lisez) qui augmente crescendo la tension et le déroulement de la trame. Tout est savamment orchestré et distillé pour ne plus lâcher le roman.

C’est un excellent récit d’aventure avec une pointe de politique. Tout s’imbrique et c’est rondement mené. Même si cela a un léger côté convenu; c’est charmant !

De la fougue, de la fraîcheur et de la passion, voilà comment je conclurai cette chronique.

Un bon moment de lecture.

Pour se procurer le roman, rendez-vous chez votre libraire habituel ou sur MxM Bookmark

Pour suivre l’actualité de l’auteure : Lucie Goudin FB

Pour discuter lecture avec nous : Groupe FB lecture Au fil des mots

Axelle GEORGES.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s