Miss Pook et les enfants de la lune tome 1 de Bertrand Santini

img_20200212_1508480222637789809483160937.jpg
Fiche technique:

Auteur: Bertrand Santini

Année: 2019

Edition: Le livre de poche

Pages: 150

ISBN: 9782017868354

Genre: Fantastique

4ème de couverture:

Miss Pook est une sorcière. Sous l’apparence trompeuse d’une charmante gouvernante anglaise, elle convainc la jeune Elise de quitter la terre pour vivre avec elle dans son château sur la lune. Là-haut, la fillette fait la connaissance de créatures aussi merveilleuses que maléfiques, et découvre qu’un terrible complot se prépare…

Mon avis:

Les deux premières phrases du résumé vous rappelle sans conteste l’histoire d’une nounou anglaise se rendant au 17 Allée des cerisers ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas les seuls ! J’ai immédiatement pensé à notre Chère Mary Poppins !!

Cette histoire commence d’ailleurs avec un petit goût de déjà vu. Une famille recherche une nourrice mais seule Miss Pook peut se présenter à l’entretien, ses concurrentes étant prises de violents maux de ventre, comme pas magie… Heureusement, la ressemblance s’arrête ici. Oui, heureusement. Je n’ai pas acheté ce livre pour un copié/collé d’un livre que j’ai déjà lu de si nombreuses fois.

Notre nounou est en place et ne semble pas si « bienfaisante » que cela. Elle veut absolument emmener la jeune Elise avec elle et l’éloigner de ses parents sous un prétexte assez farfelu. Mais qu’importe Elise est une enfant prête à croire toute les fantaisies de cette nourrice pas comme les autres, qui lui en a appris plus en quelques jours que ses propres parents. Si, en effet, Miss Pook est présentée comme une jeune femme séduisante, tolérante et voulant le bien d’Elise, ses parents, quant à eux, sont de drôles de numéros! Son père sous-estime la femme, un bon gros macho comme on les déteste et qui juge inutile d’instruire son enfant qui n’est « qu’une fille »… Sa mère se laisse mener par le bout du nez par ce dernier et ne sait visiblement pas réfléchir seule. Bref, vous l’aurez compris : Elise ne baigne pas dans la tendresse et l’amour ! Mais qui est vraiment Miss Pook ? Sorcière avec un penchant pour le bien ou pour le mal ? Vous aimeriez savoir ? Lisez le livre tout vous sera dévoilée 😉

Passés les premières pages, nous nous retrouvons dans le monde de Miss Pook. Les événements s’enchaînent pour nous plonger dans un monde onirique et peuplé de créatures drôles, farfelus, gentilles ou méchantes. Une autre référence me vient en lisant, celle d’un Alice aux pays des merveilles! Une suite de rencontres aide Elise à comprendre le monde, à grandir ou encore en la mettre en garde du danger qui rôde.

Même si ce livre peut nous en invoquer d’autre, il a clairement su tirer son épingle du jeu. L’auteur nous livre une histoire envoûtante emplie de magie tout en mettant à vue les travers de notre société. Même si l’époque n’est pas la même puisque nous commençons l’histoire en 1907, l’année permet sans aucun doute à accentuer le « machisme » d’un père ou encore les œillères de la population face à la pollution…

J’ai beaucoup aimé cette histoire. Mais si vous m’aviez demandé au milieu de ma lecture si j’allais lire la suite, je n’aurai su vous répondre. J’aimais et en même temps croyant avoir deviné la fin, je n’étais pas plus enthousiaste que cela…. C’était sans compter sur les performances d’auteur de Bertrand Santini qui sait retourner une situation et surprendre son lecteur…. J’avais pourtant déjà lu cet auteur avec Hugo de la nuit, récit qui avait su me charmer et me surprendre.

Cette fin est juste géniale et remet tout en question, j’ai hâte de lire la suite désormais! Il faut avoir su garder son âme d’enfant afin de savourer pleinement cette aventure.

Si vous voulez vous procurer ce livre, courez vite chez le libraire du coin.

Pour parlez avec nous lecture, rejoignez-nous sur Groupe FB Au fil des mots.

Fred.