Le clan Kahill Tome 1 : Eternelle de V.K FORREST

éternelle
Fiche technique :
Auteur : V.K Forrest (USA)
Editions : Milady
Pages : 368
Année : 2008
ISBN : 978-2-8112-0542-3
Genre : Polar vampirique

« Il sortit les mains de ses poches et contourna le cercle de suie noir et ensanglanté au centre duquel Bobby avait été étendu.
-Inutile d’échafauder des scénarios expliquant le vol de la tête et des pieds. Attendons d’avoir rassemblé toutes les preuves. »

(Page 36).


Le résumé :

Il y a plusieurs siècles, le clan de vampires Kahill est venu s’échouer sur les rives de la péninsule endormie de Clare Point, dans le Delaware. L’agent du FBI Fia Kahill enquête sur les meurtres d un tueur de vampires. Pour l’aider, on lui impose comme partenaire Glen, le portrait craché de l homme qu’elle a aimé autrefois, et qui l’a trahie. Mais quand les meurtres se multiplient, Fia est obligée de lui faire confiance. Or, voilà qu’un tueur a choisi Fia pour être sa prochaine victime…

Mon avis :

Je ne cache pas ma passion pour les vampires. Quand ce roman m’est tombé entre les mains, je me suis dit « génial ».

Mais ça, c’était avant de le lire…

Fia, vampire et agent du FBI, représente le mouton noir de la famille Kahill. Elle a aimé un homme qui a mis en péril sa famille. Certains ne lui ont toujours pas pardonné, même après des siècles. Elle vit en dehors de la communauté et est autonome. Ce qui ne plaît pas forcément. Elle retourne chez les siens quand son oncle est retrouvé mort. C’est l’émoi chez les vampires car cela pourrait signifier qu’ils ont été percé à jour…

L’histoire est assez novatrice dans le sens où les vampires ont un rythme de vie quasi similaire à l’homme. Ils mangent -autre que du sang- ils peuvent dormir et pas dans un cercueil. Certains peuvent se transformer en animal, ont un cycle de vie comparable à la naissance et la mort, à peu de choses près : ils renaissent étant donné leur immortalité. On ne connaît pas vraiment leurs origines mais ce premier tome annonce pas mal de choses. Ce qui est sensé être prometteur.

Cependant, je ne procurerai pas la suite.

Cela manque du rythme. C’est lent. C’est plat.

Certains ressorts scéniques sont un peu grossiers comme le fait que le coéquipier de Fia soit le sosie de son ex. Evidemment, cela va compliquer son enquête et raviver ses souvenirs.

Les personnages sont certes torturés mais caricaturaux, de ce fait. On n’arrive pas à s’y attacher car stéréotypés. Fia est forte, sublime mais frondeuse et guidée par ses instincts. Sa famille se croit protégée tout en se sentant supérieure. Sans parler de l’amoureux transi qui succombe aux charmes surnaturels de sa partenaire. Cliché !

L’introduction à la vie de Fia annonçait plus de complexité mais l’auteure s’est bornée à rester dans la communauté et à faire traîner en longueur la résolution du crime.

Même l’enquête est menée classiquement, sans surprises ni rebondissements. On a limite l’impression que ce meurtre est une excuse pour créer la romance.

Je suis vilaine car je ne l’ai pas détesté pour autant. Cela manque cruellement d’action, tout de même.

Et, même cet article est sans passion à l’image du roman. Next.

Pour se procurer le roman, rendez-vous chez votre libraire habituel ou sur Milady Editions

Pour discuter lecture avec nous : Groupe FB au fil des mots

Axelle GEORGES.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s