Le mystère du Drake Mécaniste Emma Bannon et Archibald Claire de Lilith Saintcrow



Fiche technique :
Auteur : Lilith Saintcrow
Edition : Le Livre de Poche
Année de publication : 2012
ISBN : 978-2-253-16965-9 Synopsis :

Au service de Sa Majesté, du pays… et pour rester en vie ! Emma Bannon est sorcière au service médico-légal de l’Empire. Sa mission : protéger Archibald Clare, un mentaliste renégat qui travaille dans l’illégalité. Ses pouvoirs de déduction à lui sont légendaires ; quant à elle, sa sorcellerie est plus que puissante. Malheureusement, ils se détestent cordialement…

Mon avis :

Seul dans la Bibliothèque Oubliée, il y a une pièce que j’essaie d’éviter au maximum… La Cave des Calamités. C’est là qu’on abandonne, entre autres, les livres qui sont en fait des pervers narcissiques. Vous n’avez jamais lu un livre pervers narcissique ? Non ? Et bien, si vous voulez tenter cette expérience, jetez-vous sur Le Mystère du Drake Mécaniste.

Cette ouvrage vous ment. Il vous promet une intrigue à la Sherlock Holmes qui rencontrerait Chapeau Melon et Bottes de Cuir… et c’est faux. Oh bien sûr, on voit qu’Archibald Clare est supposé être un génie de la déduction… vu que tout le monde le dit. Son esprit ne supporte que la logique, il analyse ses interlocuteurs et na na ni et na na na… Mais dans les faits ? Le pauvre Archie ne résout pas la moindre énigme… ou alors il découvre la vérité cinq ou six chapitres après le lecteur… Vous parlez d’un génie.

Ce livre vous vend un univers incroyable. Un Londres Victorien où magie et Steampunk se rencontrent… Alors, oui… Peut-être. Je n’en sais rien en fait. Aligner des mots et des termes compliqués ne suffit pas à créer un monde. Qu’est ce qu’un mentah ? Ce n’est jamais expliqué. Un Altéré ? Dans un univers de magie et de sciences, ça peut être tant de choses… pourquoi attendre le dernier tiers du livre pour enfin nous dire que ce sont des gens avec des membres mécaniques ? Pourquoi conserver le flou ? Et agir comme si c’était moi qui était trop bête pour comprendre.

De même, la relation conflictuelle entre les deux héros que nous promet la 4ème couverture ? Une ambiance de buddy movie alléchante. Elle n’existe pas… Il y a une relation de haine cordiale entre deux protagonistes mais pas ces deux-là… D’ailleurs, c’est le genre de relation si malsaine qu’on se demande pourquoi elle existe. Deux personnages font volontairement tout leur possible pour ne jamais être d’accord… y compris quand la logique, les événements ou juste le bon sens devraient les faire agir de concert ! Et vous savez quoi ? Alors qu’ils se court-circuitent pendant tout le roman… on nous laisse à penser à la fin qu’en fait ils ont des sentiments l’un pour l’autre ! Sérieux ???

J’éviterais de remettre en question la santé mentale de l’auteure Lilith Saintcrow… mais pour votre propre bien, je vous conseille de ne pas vous laisser charmer par la couverture et le résumé attrayant de ce roman dont les pages hanteront mes nuits encore longtemps.

Si vous voulez, vous procurer le livre, courez vite chez le libraire du coin.

Pour parler lecture avec nous, rejoignez-nous sur Groupe FB Au fil des mots.

Ombre.