Dans l’intimité d’Arnaud CODEVILLE : interview privilégiée

arnaud codeville

Rencontré au Premier salon du livre de Seclin , cet auteur du valenciennois est la valeur montante du thriller horrifique d’aujourd’hui.

Bercé par des maîtres de l’horreur tel que Graham MASTERTON (avec lequel il dîne!) ou encore Lovecraft, Clive Barker, Phillip K. Dick & plus jeune… Stephen King. Ce web- designer, passionné de jeu de rôle, se lance avec La tour Sélénite en 2015 dans l’écriture.

Premier roman, premier succès. Deux autres ont suivis.

La tour Sélénite sort en 2015, puis vint 1974 en 2016 et enfin Parasite en 2018.

« Bonjour monsieur CODEVILLE,

Merci de nous recevoir.

Bravo à vous pour vos succès.

Nous vous avions approché pour les interviews décalées lors de la présentation du premier salon du livre de Seclin. Merci de ne pas nous avoir répondu.

Aviez -vous réellement des problèmes de connexion?

« Je m’excuse encore mais je n’ai vraiment pas eu le temps. Je travaille, je travaille également sur mon quatrième roman, je participe à pas mal de salons et j’essaie d’y allier ma vie de famille. »

Tout le monde peut vous connaître en allant sur votre site Arnaud CODEVILLE SITE .Au fil des mots n’est pas tout le monde. Dites-nous une chose que personne ne sait. Promis, cela restera entre nous et les fileurs.

« – J’aime cuisiner ».
Quel style de musique écoutez-vous principalement ?

« Je suis assez métal ou alors Pink Floyd »
Donnez-nous le titre que vous écoutez sans réellement assumer ?

« Depuis mes douze ans, j’ai une préférence pour The Power of love de Céline DION. »

Power of love – Youtube
S’il n’y avait qu’un film à voir, lequel serait-ce ?

« En fait, il y en a plusieurs, que des classiques. Tous les quatre mois environ, je regarde la saga « Alien ».(1979, Réal : Ridley Scott) J’aime beaucoup aussi Terminator. »(1984, Réal : James Cameron).


Pouvez-vous nous raconter une blague ?

« Comment reconnait-on une moto anglaise ?


Le guidon est à droite 🙂 »

Pourquoi ce choix de s’auto-éditer ? De travailler seul de la conception à l’impression en passant pour la création des couvertures ? Soit dit au passage, c’est du très beau travail. C’est également un message d’espoir à tous les auteurs qui ne trouvent pas de Maison d’édition.

« Ce n’est pas une finalité d’être édité par une ME. En 2019, on n’en a plus besoin. On peut se faire aider par beaucoup de personnes sans pour autant être sous contrat. Je n’ai jamais soumis un manuscrit à une ME car j’écris pour me faire plaisir. Si j’en récolte un peu d’argent, pourquoi pas mais ce n’est pas le but. J’en fais pas un business. J’ai surtout l’avantage d’être libre, faire ce que je veux, quand je le veux sans rendre de compte. Si je dois rendre des comptes à une entité hiérarchique, ca va me casser les c****. J’écris pour le plaisir. »

N’étant pas sous contrat, comment faites-vous pour être vous faire connaître ? Participer à des salons ? Vous êtes invité ?

« Je dois remplir des dossiers et des fois, oui je suis invité 🙂 »
Votre roman 1974 se déroule sur deux époques. Y-a-t-il une symbolique pour cette année en particulier?

« Absolument pas.

L’action se déroule en 1995 mais l’enquêteur travaille sur un « cold case » de 1974. Il faudra lire le roman pour avoir la réponse. »

Pouvez- nous nous parler de votre quatrième roman en cours d’écriture ?

« Ce 4e roman sera dispo en 2020… et ne sera pas un roman d’horreur mais plus d’anticipation. »

Vous nous avez rencontré au salon du livre de Seclin, nous avons eu le loisir d’échanger avec vous, pourriez-vous dire un ou deux mots sur nous pour que nos lecteurs apprennent à nous connaître?

« Très sympathique et un peu fofolle »

(Juste un peu dit-il…on fait en sorte d’entretenir ce grain de folie…)

Merci beaucoup de nous avoir accordé un peu de votre temps.
Où retrouvez l’auteur :

Arnaud CODEVILLE sera en dédicace le 21 Septembre au Café littéraire à Arras ainsi que le 29 Septembre au Sang pour sang polar de Longperrier. Vous le retrouverez le dernier week-end d’octobre pour la fête de la sorcière de Villeneuve d’Ascq ainsi que du 31 au 2 novembre 2019 au Salon du fantastique de Paris.

Tous ces romans sont disponibles sur :

Boutique A.Codeville

ou chez tous bons libraires.

Propos recueillis par Fred & Axelle GEORGES.

Une réflexion sur “Dans l’intimité d’Arnaud CODEVILLE : interview privilégiée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s