Dans les yeux du bois de Sylvie GINESTET

img_20190802_140750_852575292753116674569.jpg
Fiche technique :
Auteur : Sylvie Ginestet (France)
Editions : The Poetic Shivers
Année : 2019
Pages : 440
ISBN :978-2- 930895-16-1
Genre : Thriller

« – Je suis désolé, Pat, tellement désolé.
– Ce n’est pas ta faute… Tu n’es que le messager. Qui a laissé mon petit garçon mourir tout seul dans les bois ?
– On ne le sait pas encore, l’enquête ne fait que commencer. Mais on va le retrouver, je te le promets.
– J’ai tellement mal, Harry. »

(Page 21).


Le résumé :

Merfields, petite bourgade tranquille au bord de l’océan où la vie suit son cours au gré des marées.
Un bois, où Rafaël s’évade et communie avec la nature avant de se rendre au collège.

Une maison sur la colline jetant son regard sur la ville.

Par un beau matin de 2006, tout va basculer dans l’horreur ! Pour le lieutenant Harry GOMPEL qui doit la triste nouvelle du décès de leur fils à la famille Watts, c’est une épreuve épouvantable.

La sœur jumelle de Rafaël, Jenny va surmonter cette perte incommensurable en se refermant sur elle-même, jusqu’au moment où elle trouvera une alternative à sa douleur.

Quel qu’en soit le prix, cela doit cesser, mais oublier n’est pas une option!

Une enquête qui piétine…

Le temps qui passe…

Jusqu’au jour où…

Mon avis :

Dois-je vraiment vous présenter madame Ginestet ?

Auteure (re)connue des Les Imhumvamps Tome 1 Le Miracle de Sylvie GINESTET ou encore du Le livre des âmes, Tome 1 Bethany de Sylvie Ginestet, elle nous plonge cette fois dans son deuxième thriller. Envoûtant…

2006, Merfields, une paisible commune côtière où rien ne se passe, enfin presque. Jenny et Rafaël, treize ans, se rendent au collège, comme chaque jour. Elle part en bus et lui à vélo par les bois. Ses bois, son refuge secret. Il n’en sortira plus, malheureusement. Fauché par un véhicule, l’autopsie conclut à un acte volontaire. Pour Jenny c’est le choc, pour leurs parents divorcés, c’est le choc, pour tous, c’est le choc. Qui a bien pu tuer Rafaël ? L’enquête piétine.

2015, Jenny a grandit et est presque guérie. Elle finit son cycle d’études, tombe amoureuse et souhaite revenir à Merfields. C’était sans compter sur un coup du destin. L’enquête est ré-ouverte, ainsi que le passé et la douleur.

Épatant!

L’intrigue débute neuf ans plus tôt pour se conclure en 2015. Tout ce temps, pour avancer malgré le drame, pour l’assassin de se cacher et pour le lecteur d’être pris au piège, dans ces bois.

La plume de l’auteure est plus sombre, plus profonde qu’à son habitude. Loin du fantastique, elle nous entraîne dans une enquête dont vous ne sortirez pas indemne. Sylvie Ginestet manie les mots avec poésie et dépeint des scènes cruelles et magiques en même temps! On ferme les yeux et on s’y trouve dans ces bois, avec l’odeur des arbres, la mousse, le pépiement des oiseaux. On comprend aisément le sentiment de liberté de Rafaël.

Au début, on réfléchit sur les possibilité du tueur. Aucun alibi ou éléments de preuves n’a fuité et par la suite, on se fait happer par le suspens. Il fallait absolument qu’on sache qui avait tué le petit. Peu importe qui, il nous faut un coupable!

L’auteure est vilaine car on pressent trois suspects mais jusqu’au bout, je n’ai pas su dire qui était le coupable! Il a fallu attendre quasiment la fin pour m’apaiser car elle nous entraîne sur des pistes, des fausses pistes. Un jeu du chat et de la souris.

J’ai eu beaucoup de peine pour Jenny et ai adoré sa façon de « guérir » de la mort de son frère, par écriture sur les petits cahiers, mais chut! La douleur et la façon de panser ses plaies est finement travaillé, tout en psychologie. Bravo!

Tout autour d’elle gravite sa mère qui a refait sa vie avec le policier chargé de l’enquête, son père plus effacé mais néanmoins brisé. Ce drame qui hante Merfields. Cette mort qui m’a hanté, également. La mort de Rafaël m’a beaucoup touchée. Mon instinct de mère, sûrement.. Bref!

Plus on avance dans la lecture et moins on sait. Un second drame arrive et c’est vraiment injuste mais encore une fois, chut ! Pas de spoil !

L’auteure clôt son œuvre par une (autre?) cruelle révélation. Décidément, Sylvie Ginestet ne ménage pas ses lecteurs.

Génial!!! J’ai été captivée : triste, en colère, déçue ou encore émue. Serait-ce la magie Ginestet ?

C’est un excellent thriller avec une ambiance très lourde, très stressante et cruelle. Plein de surprise et de rebondissements et d’amour quand on y pense!

Un best-seller à n’en pas douter! Thilliez, Norek et consorts n’ont qu’à bien se tenir 😉

Pour se procurer le roman :

The Poetic Shivers

Pour discuter Lecture avec au fil des mots :

Lecture Au fil des mots

De la même auteure, on a déjà lu :

Les Imhumvamps, Tome 3, Une vie pour la vie de Sylvie GINESTET

Les Ombres de Sylvie GINESTET

Pour de simples mots de Sylvie Ginestet

Nocturne de Sylvie GINESTET

Pour connaître un peu mieux l’auteure :

Entretien avec l’envoûtante Sylvie GINESTET

Sylvie Ginestet BLOG

Axelle GEORGES.

4 réflexions sur “Dans les yeux du bois de Sylvie GINESTET

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s