City Hunter n°15 de Tsukasa Hojo

20190509_1945451943012871673475313.jpg
Fiche technique :
Titre français : Nicky Larson
Auteur : Tsukasa Hojo (Japon)
Edition : Panini manga (Edition de luxe)
Année de réédition : juin 2018
Année de parution : 1987

ISBN : 978-2-8094-0211-7
Genre : Shonen manga

20190509_1946312004749320959009363.jpg

(Il faut lire de droite à gauche, sens de lecture japonais).


Le résumé :

Ryo Saeba, surnommé City Hunter est un « nettoyeur ». Sur contrat, il débarrasse Tokyo des criminels en tout genre. Tireur d’élite hors pair, il le plus souvent engagé comme garde du corps. Avec sa partenaire Kaori, avec laquelle il entretient une relation atypique, ils forment un duo d’enfer que rien ne peut arrêter…

Mon avis :

Grande fan de Nicky Larson, la série animée diffusée sur TF1 dans le fameux club Dorothée, il était normal que je me plonge aux origines.

Prépublié dans le magazine Weekly Shōnen Jump de l’éditeur Shūeisha, ce manga est écrit et dessiné par Tsukasa Hōjō. Il a été prépublié entre 1985 et 1991 et compilé en trente-cinq volumes.

Ce volume 15 se poursuit sur la quête de Yoko, une jeune et belle photographe amoureuse du City Hunter. Elle souhaite faire un reportage sur ce héros de l’ombre et prouver sa valeur. Cependant, cette volonté peut avoir des conséquences que cette charmante demoiselle n’a pas forcément calculé…

Evidement, tout le monde connaît Nicky Larson. Les uns pour sa compétence à éliminer les méchants, les autres pour sa perversité et sa passion des femmes.

Parlons-en de cette passion. Régulièrement, ce dragueur invétéré fait « Mokkori« , entendez « phallus » et saute sur tout ce qui bouge. En ces périodes de féminisme, c’est un héros mal venu mais j’en étais/ suis quand même amoureuse. Forcément, il est beau, il est fort et il est drôle.

Et, maintenant, un tollé de votre part !!!

Oui, le City Hunter est le meilleur. Armé de son 357 Magnum, il est infaillible. A mains nues, il est imbattable.

Alors, pourquoi se fait-il à chaque fois frappé au marteau de 100 tonnes par Laura/ Kaori ?

Parce qu’il l’aime ! C’est évident ! Il ne se l’avouera jamais et ne lui avouera jamais. Evidement !

20190509_1948247368126358680268370.jpg

De plus, il ne conclut jamais avec toutes les femmes qui lui tournent autour. Pas si salaud que cela, visiblement.

Ce manga n’est pas seulement un étalage de bons sentiments et de jolies filles, le fond reste un sujet sombre : la délinquance. La violence est omniprésente ainsi que les trafiquants, la pègre et les gangs. Ryo Saeba est un ancien combattant ayant fait des exactions et qui se rachète en punissant les méchants. Oui, oui, ce n’est pas qu’un vulgaire pistoléro. Ryo est un vrai gentil, qui n’a pas vraiment eu de chance. Il a des valeurs et se bat pour la bonne cause. Je ne dis pas qu’il a forcément raison et que sa méthode est la meilleure mais il fait ce qu’il connaît. Le City Hunter est là pour régler la situation lorsque la police ne peut plus agir.

Les contrats du tueur sont relativement similaires et il y a toujours une jolie fille. Cependant, l’humour et l’auto-dérision de Ryo font qu’on ne s’ennuie pas. De plus, une multitude de personnages entrent en scène en font une œuvre complète, complexe et plaisante.

Servi par un graphisme soigné et reconnaissable de Hojo, on savoure les aventures de notre détective privé. Déjà connu avec Cats’eye, son style s’affine et s’affirme. Admirez plutôt :

Laura/ Kaori est le personnage préféré de Hojo. On sent toute sa tendresse pour elle. D’ailleurs, tout le manga tourne autour d’elle mais chut…

Avec cette édition de luxe, nous avons droit à des illustrations colorées. Magnifiques ! Pour rappel, les mangas sont toujours en noir et blanc.

20190509_1946153176555481443195628.jpg

En 2019, le City Hunter est toujours d’actualité. Un animé sortira courant d’année avec la présence des Cats’eye en guest-star : Private Eyes. (Trailer Shinjuku Private eyes) En février, la bande à Fifi proposait sa vision du détective privé dans une aventure originale : Nicky Larson et le parfum de Cupidon.

Un classique à découvrir ou redécouvrir !
Pour vous procurer l’œuvre :

Amazon

Axelle GEORGES.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s