Le voyageur bleu, tome 3 Tourment d’Olivia LAPILUS

couv75847115
Fiche technique :
Auteur : Olivia LAPILUS (France)
Editions : Anyway
Année : 2018
Pages : 340
ISBN :
Genre : Fantasy

« – Ils mettent le feu aux habitations. Nous devons sortir sans nous faire repérer.

-Oh non, Mostius ! Pas la maison…notre foyer !

-Sauvons nos vies. Nous aviserons de nos biens si nous en réchappons. »

(Page 133).


Le résumé :

Résiste, Abalone ! Tu es plus forte qu’elle ne le pense.

Abalone, emportée une nouvelle fois par la pierre bleue, ne désire qu’une chose : fouler à nouveau Catiopé.
Elle a accompli la mission dont elle se croit investie et revient avec Anthony, le jeune homme de sa vision. Du moins, l’espère-t-elle.
Pourtant, la pierre n’exauce pas immédiatement ses souhaits, son dessein étant autre. Une mise en garde de sa part s’impose, car la menace se profile. Gaïol se rapproche et attend avidement l’arrivée d’Abalone, un pion nécessaire pour récupérer le voyageur bleu.

Mon avis :

Ce tome tant désiré est enfin entre mes mains !

Olivia Lapilus nous présente le troisième tome de sa saga du Voyageur Bleu. Le titre « Tourment » n’ annonce rien de bon pour nos héros…

La couverture est magnifique : bleue (forcément !), vaporeuse, hypnotisante.

Faisons un tour du côté des deux premiers volumes pour savoir où l’on va :

Le voyageur bleu, Tome 1 Prophétie d’Olivia LAPILUS

Le voyageur Bleu, Tome 2 Dualité d’Olivia LAPILUS

On quittait Abalone en train d’être aspirée par le voyageur bleu. On espère tant qu’elle rentre sur Catiopé pour enfin régler les comptes de notre roi tyrannique préféré : Anos. Presque !

Je me plonge dans la lecture et tombe sur les prémisses de l’histoire et nous faisons connaissance avec le découvreur du Voyageur bleu. Et toujours dans l’ombre, la goulaque.

Du côté de nos héros, on assiste à leur premier contact avec Catiopé, qui se fait rude. Dans une transe, Abalone découvre enfin la vraie méchante de l’histoire, Gaïol. En même temps, dans le tourbillon de la pierre, Maria/Noty et Anthony/ Anistos sont également emportés. A peine atterris, ils se font agressés par un métamorphe, sous les traits de Ni’hinia. Double choc ! Anthony est blessé grièvement pendant la bagarre.

La résistance s’organise de plus en plus surtout que la nouvelle du retour de la libératrice s’est éventée. Anir a rejoint d’ailleurs cette même résistance après la découverte de la prophétie.

Des êtres se rapprochent, d’autres meurent, le monde de Catiopé est sans pitié. Entre mort, malédiction, règlement de comptes, complot, jalousie et alliance, on ne s’ennuie pas. Bienvenue dans le Game of throne français !

D’une écriture précise, douce et travaillée, Olivia Lapilus nous emporte de nouveau dans son monde. Toujours aussi minutieuse, elle décrit avec soin les lieux et décors de ses aventures. On voyage à travers les paysages catiopéens et c’est un délice. J’ai toujours cette impression d’y être, d’y fouler le sol, de mettre la main dans le bliss à travers champs.  Entre imagination et poésie, on se laisse emporter dans des nuances de rouge et d’orangé sous Erata et Eridus.

Plus concrètement, on retrouve tout le lexique gaïasse, en glossaire à la fin du roman, ainsi que des explications sur les différentes castes.

J’avais hâte de savoir la suite et j’ai trouvé un peu long les premiers chapitres sur la découverte de la pierre. Sûrement l’impatience…

On retrouve avec délice nos héros, un peu comme la famille. Ils ont changé et mûri. On retrouve une Abalone grandie avec un destin lourd à porter et à assumer. Son personnage devient plus profond que l’enfant désinvolte des débuts. D’ailleurs, l’écriture de l’auteure a également muri, plus sombre, plus sûre, plus assumée. Ce tome 3 marque un tournant dans l’intrigue. Tout est en place pour avancer dans l’histoire. Tout est en place pour savourer cette petite pépite de fantasy.

Il arrive à ma chouchoute Eschylle une expérience surprenante. Joli ressort scénique et dramatique. Petit pincement au cœur…

On s’attend à l’affrontement Anis- Anthony. Tels Abel et Cain, on se doute d’une possibilité de confrontation. Suspens !

La force d’Olivia Lapilus est de nous faire aimer ses personnages, reflet de notre propre humanité, de nos failles, de nos peurs et de nos forces.

Riche de vocabulaires, riche de détails, riche de rebondissements, riche de sentiments, on se régale. Je ne sais quoi vous dire d’autre, c’est toujours autant au top !

On avance dans l’intrigue et attendons avec force le dénouement avec le tome quatre.

Que du bonheur !

Vivement la suite !

Pour se procurer le roman :

Entrez directement en contact avec l’auteure.
Pour suivre l’actualité de l’auteure :

Olivia Lapilus FB

Olivia Lapilus Blog
Nous l’avons rencontré pour vous :

Entretien avec celle qui nous fait voyager : Olivia LAPILUS

Axelle GEORGES.

2 réflexions sur “Le voyageur bleu, tome 3 Tourment d’Olivia LAPILUS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s