Black Coffee de Sophie Loubière.

20181202_084039-1855614038.jpg

 

 

Fiche technique:

Auteur: Sophie Loubière

Edition: pocket

Année: 2016

Pages: 601

Genre: Thriller

ISBN: 978-2-266-24631-6

 

 

 

 

Résumé:

Narcissa, Oklahoma, Juillet 1966. Un jour de grand beau temps, un homme fut pris d’un coup de folie. Il égorgea une femme dans une maison et poignarda une petite fille dans le jardin. Il laissa pour morte une mère de famille et son fils, puis repartit à bord d’une Ford Mustang, couvert de sang.

Été 2011. Une Française, Lola Lombard, part à la recherche du père de ses deux enfants, volatilisé sur la route 66. Sa seule piste: un cahier que son mari lui aurait envoyé et qui pourrait bien être la preuve de l’existence d’un des plus ahurrissants criminels que les Etats-Unis aient connu… et dont le chemin traversait déjà la petite ville de Narcissa à l’été 66.

Mon avis:

Desmond et sa mère ont survécu à un tueur…La perte de sa petite soeur a anéanti sa mère qui n’a plus jamais été la même. Son père sans cesse sur les routes ne s’occupe guère de sa famille. Devenu adulte il va faire une rencontre, celle de Mme Lombard et ses deux enfants, à la recherche de son mari qui a pris la poudre d’escampette quatre ans plus tôt, lors d’un voyage aux Etats-Unis.

Ce dernier a envoyé à sa femme un récit, celui du tueur en série de la route 66.

Afin de retrouver son mari, elle devra suivre la trace de ce tueur.

C’est avec une écriture trés agréable et fluide que l’auteur nous emmène dans son récit entre passé et présent.

Le livre commence très vite, dès les premières lignes nous sommes plongés dans l’histoire.

L’histoire à un bon rythme sur les 3/4 du livre. Vers la fin, l’histoire ralentit. Il aurait mieux valu avoir 100 pages en moins et garder l’intensité du début.

Les évènements s’enchaînent, les souvenirs remontent mais pas assez à mon goût. Je m’attendais vraiment à un mélange passé/présent plus soutenu. Même si les histoires sont liées, je n’ai pas voyagé entre les deux comme je m’y attendais.

Toutefois le roman a su me tenir jusque la fin et me surprendre. Le tueur est tordu, malsain. Il tue par vangeance, par commodité…

En bref, un bon thriller pour les amateurs du genre.

Ce livre a une suite « White Coffee » que je lirai très certainement bientôt.

Pour vous procurer le livre, suivez le lien:

Black Coffee

Fred.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s