Artala d’Ena FITZBEL

thAA97PNIW

Fiche technique :
Auteur : Ena FITZBEL
Edition : Rebelle Edtions
Année : 2017 (réédition)
Pages : 295
ISBN : 978-2-36538-554-1
Genre : Fantasy / Romance / Erotisme

« La guerre contre les Yargas aurait pu être évitée si la reine avait accepté de réduire sa consommation de lucioles des bois. Mais son confort personnel passe avant tout ! D’ailleurs Silas ne serait pas surpris d’apprendre que les problèmes rencontrés avec le Protonodos découlent de ce même constat. »

(page 21).


Le résumé :

À Artala, la jeunesse est éternelle, mais à quel prix ?
*****************************
Dans le lointain pays d’Artala, les nobles sont dotés de la jeunesse éternelle. On raconte qu’Érato, leur impétueuse reine, use de magie pour la leur procurer. Mais la réalité est tout autre !
Le jour où son secret est mis en péril, Érato décide de faire appel à Orfef, un ancien lieutenant de sa garde personnelle, banni quelques années plus tôt. Pour aller le trouver aux confins du royaume, elle s’adresse au meilleur ami de celui-ci, Silas, son chef des armées. Le voyage serait bien plus simple pour Silas s’il n’était pas accompagné du premier lieutenant d’Érato, la piquante Nausicaa, qui l’attire plus que de raison.

Mon avis :

Le pitch s’annonce intéressant : un monde médiéval en péril, une reine machiavélique, une histoire d’amour au tournant et un peu d’érotisme pour saupoudrer le tout ! Cela s’annonce bien et bien… Non !

C’est long.

Fait très rare, je n’ai pas fini ce roman, pour tout vous dire. Pourtant, je me suis accrochée mais j’ai fini par baisser les bras.

Je suis déçue, la trame se met vite en place mais l’auteure se noie dans cette histoire d’amour convenue qui tourne en triangle amoureux.

Le monde d’Artala est bien construit et pensé. L’auteure a vraiment bien travaillé son univers avec des peuples et des cultures différents. Une contrée avec une géographie bien spécifique qui présageait un bon moment. On voyage du royaume d’Erato aux lacs acides à la forêt Yarga. C’est dépaysant ! Je n’ai rien à dire sur le côté fantasy de l’œuvre. C’est un 10 / 10.

Par contre niveau romance, c’est convenu. L’héroïne au caractère fort qui ne s’intéresse pas à l’amour, tombe amoureuse de deux meilleurs amis. Vous avez dit cliché ? Donc, le lieutenant Nausicaa, soit disant dure et inflexible, se laisse séduire dès sa rencontre avec le général Silas; charmant à n’en pas douter. Ils se détestent mais font des câlins. Leur mission est de trouver le meilleur ami du général : Orfef. Notre chère lieutenant tombe également sous le charme de ce répudié. Je ne veux pas être désagréable mais pour quelqu’un qui se dit exemplaire, c’est un peu léger non ?

Niveau érotisme, on ne s’y retrouve pas non plus. Aucune scène lascive n’apparaît. Rien de sensuel. Les ébats ne se font qu’après un rapport de force entre les personnages. J’ajouterai que nous ne sommes pas loin de l’exhibitionnisme sur certains passages.

Au niveau de l’écriture, là, l’auteure excelle. C’est simple et complet. On la suit vite sur Artala. C’est un mode vraiment intéressant, riche, passionnant et émerveillant. On oscille entre le monde de Link ( Zelda, Nintendo) et le seigneur des anneaux (J.R.R TOLKIEN), pour la diversité des univers.

Ena FITZBEL s’est laissée détourner de sa trame initiale en partant dans trop de genres différents. Elle a sûrement voulu plaire au plus grand nombre et s’est perdue. Je ne dis pas qu’il faut catégoriser mais là, c’est dispersé. La romance prend trop le pas sur le reste. On est trop sur les sentiments et pensées des héros, à la limite de la psychanalyse. C’est plutôt réussi mais on tergiverse de trop.

Chose que je ne fais pas non plus (je m’en excuse à l’avance), je suis allée voir l’épilogue sachant que je finirai pas ce roman. Mais quelle folie m’a prise ! Je ne peux pas spoiler mais cette fin, non merci.

J’ai peut-être loupé quelque chose dans cette œuvre ou pas senti la magie. Cependant, je reste l’esprit ouvert et attend vos avis pour faire évoluer le mien.

Pour vous procurer le livre :

Amazon

Rebelle éditions

Axelle GEORGES.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s