Le faiseur de neige d’Audrey CALVIAC

CVT_Le-faiseur-de-neige_1112
Fiche technique :
Auteur : Audrey CALVIAC (France)
Editions : BOZ DODOR
Année : Décembre 2016
Pages : 121
ISBN : 978-2-37140-049-8
Genre : Conte

« Sorcier, je suis venu libérer le faiseur de neige, s’écria Fuyu, sa voix forte ne trahissant nullement la crainte de l’affrontement à venir. Lève-toi et bats toi ! »

(page 102)


Le résumé :

Aux pays des contes, Noël est bien différent de la fête que nous connaissons. L’’homme vêtu de blanc et de rouge n’’existe pas. Point de cadeaux sous les sapins. Point de décorations.

Toutefois, il y existe un conte, celui du faiseur de neige. Il y a fort longtemps, lorsque la nuit la plus sombre de l’année arrivait, il exauçait un unique vœu à chaque créature des pays des contes et apportait dans son sillage la neige. Mais cela faisait bien des années que plus personne n’avait entendu parler de cet homme. Existait-il véritablement ? Ou n’était-ce qu’une histoire qui aidait le peuple des pays des contes à lutter contre les ténèbres lorsque l’hiver arrivait ?

Fuyu, un petit dragon dont la mère est gravement malade, va partir à la recherche de ce faiseur de neige, son unique espoir de la sauver.

Mon avis :

Atrebatia 2018, côté enfant.

On rencontre Audrey CALVIAC qui nous présente son univers Au pays des contes. Cette institutrice réécrit les contes pour s’en servir de support en classe. Sa grande innovation est son choix de police pour être lu par les enfants dyslexiques. Les grands interlignes permettent une meilleure lecture pour ces enfants. J’adhère totalement : ce n’est pas parce qu’on a des difficultés qu’on ne peut pas le faire.

20181004_180622.jpg

Le faiseur de neige narre les exploits d’un jeune dragon, Fuyu, qui part en quête du faiseur de neige pour sauver sa maman malade. Evidement, en cours de route, il rencontre des créatures tout aussi mythologiques que lui.

Jolie histoire et jolies illustrations. Les dessins sont de la patte de la sœur de l’auteure, Anaïs CALVIAC.

C’est ravissant.

N’étant pas très fan de contes, je me suis laissée séduire par cette sympathique histoire qui prône de bonnes valeurs telles que le courage ou encore l’amour. Le premier compagnon de Fuyu, qui se nomme Nyûka, participe à l’aventure du dragonnet suite à une promesse. Audrey Calviac nous sert ainsi tout un panel de bons sentiments qui est bon de rappeler de nos jours.

Les héros ne ressemblent pas vraiment à des héros. Il s’agit plutôt d’un concours de circonstances. Tant mieux, on ne peut que s’identifier plus facilement.

J’aime beaucoup la façon dont l’auteure joue avec les codes. Elle a imaginé une fée des bois qui ressemble à une araignée, un suceur de sève qui brise le mythe du vampire. Elle brise le conformisme.

Evidemment, il y a les méchants : Patapaf le chat et sa maîtresse, la sorcière Caraba. Le premier a manipulé ce pauvre Fuyu et la deuxième est la raison de la disparition du faiseur de neige. Ce conte apprend donc aux enfants à se méfier de ce qu’on peut leur dire.

Le tout sert une morale idéaliste qui se traduit par se contenter de ce que l’on a, telle est la plus grande richesse. Dans nos vie de surconsommation, c’est une vraie bouffée d’oxygène.

Cette petite histoire se lit très vite et ravira les enfants, petits ou grands. C’est très rafraîchissant.

Pour se procurer le conte :

Editions Boz Dodor
Pour connaître l’auteure :

Audrey CALVIAC FB

Axelle GEORGES.

Une réflexion sur “Le faiseur de neige d’Audrey CALVIAC

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s