Sans un adieu d’Harlan COBEN

411CeA71u7L._SX303_BO1,204,203,200_
Fiche technique :
Auteur : Harlan Coben
Editions : Belfond / POCKET
Année : 1990 (USA)
Pages : 539
ISBN : 978-2-266-21664-7
Genre : Thriller

« Arrivée à la porte, elle sonna et entendit le carillon résonner dans le petit logement. Puis le silence retomba. Elle réessaya, s’attendant à percevoir des bruits de pas.

Rien. »

(Page 402).

Le résumé :

Laura et David, l’ancienne top model devenue femme d’affaires et la star de l’équipe de basket des Celtics : un couple béni des dieux.
C’est en pleine lune de miel que la tragédie frappe : David part nager et disparaît. Sans un adieu.
Laura va alors découvrir des secrets bien enfouis…

Mon avis :

LE couple people et business se marie en secret en Australie. Ils ont tout : ils sont beaux, riches, célèbres et plein d’avenir. Sauf que le beau basketteur David Baskin disparaît. Laura n’y croit pas et se met à fouiller. Ce n’est jamais bon de chercher dans le passé. Elle se lance dans une quête et sort des squelettes du placard avec perte et fracas.

Harlan Coben nous présente son premier roman écrit en 1990. De son propre aveu, il ne le trouve pas « accompli ». C’est un peu en dessous de ce qu’on connait chez Coben mais c’est annonciateur.

Republié en 2010, Sans un adieu porte déjà la patte de Coben. Une intrigue complexe où le passé de deux familles percute le présent de nos héros. Plusieurs destinées se croisent et sont malgré elles, liées.

Très vite, on se doute que le disparu n’est peut-être pas si « disparu » mais la vraie question est de savoir pourquoi? Quand on a tout et qu’on est heureux pourquoi partir ? Harlan Coben distille suffisamment d’indices pour susciter l’intérêt du lecteur. Il a ce talent pour installer un suspens qui brouille les pistes, des amis dont on commence à se méfier et des photos qu’on retrouve.

Nous voilà entraînés dans une enquête entre Boston et les côtes australiennes. Les morts pleuvent et les mensonges aussi.

Très bien ficelée, l’intrigue est dense et ne laisse aucun temps mort. On découvre au fil du texte les défauts si humains qu’ont les personnages tels que la jalousie qu’éprouve le frère de David ou encore l’addiction de Gloria à la drogue. Personne n’est gentil et personne n’est méchant : tout est en nuance chez Coben. Toujours ce passé qui explique le présent car l’auteur manie également la psychologie avec brio.

L’écriture est fluide et en finesse. On suit deux personnages en parallèle : Laura et « Mark ». Deux points de vues qui finissent par se chevaucher et se compléter.

Cependant, je mets un petit bémol bon ok, j’en pose deux. Premièrement, la façon de disparaître ou plutôt de réapparaître de David me laisse un peu sceptique. Deuxièmement, les conditions de l’avortement sont également un peu trop pour moi. Enfin, je vous laisse lire ce roman et revenir vers moi pour me donner votre ressenti.

Cet opus d’Harlan Coben mérite votre attention. Ce n’est pas son meilleur roman mais on y retrouve tout son talent. A déguster sur un transat cet été.

Pour se procurer le livre :

Amazon
Pour suivre l’actualité de l’auteur :

Harlan COBEN

Axelle GEORGES.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s