L’anneau de Moebius de Franck THILLIEZ

th6UK88F45Fiche technique :

Auteur : Franck Thilliez

Editions : POCKET / Le passage

Année : 2008

Pages : 597

ISBN : 987-2-266-20504-7

Genre : Thriller

« Nous marchons sur un anneau de Moebius.

-un quoi?

Jacky sourit et mima le symbole de l’infini avec la main. Une espèce de huit torsadé et couché.

Une curiosité mathématique qui ne possède qu’un seul bord, un chemin dont tu ne peux plus te sortir une fois que tu as mis le pied dessus. Sans cesse, tu emprunteras le même trajet, quoi que tu fasses, encore et toujours. L’éternel recommencement. »

(Page 199).


Le pitch : 

Pour sa première enquête, Victor Marchal aborde le métier de flic par sa face la plus noire : une actrice de porno torturée, une plongée dan le monde des déviants sexuels et des monstres de la nature. Depuis toujours, Stéphane Kismet est hanté par des images prémonitoires, mais cette fois elles obéissent à une terrifiante logique. Dans ses rêves, Stéphane possède une arme, il est recherché par la police, une petite fille est morte…

Les trajectoires de Victor et Stéphane vont se rejoindre.

L’un n’a encore rien vu, l’autre ignore qu’il sait tout…


Mon avis :

Franck Thilliez est un auteur connu et reconnu. Pour faire littérairement sa rencontre, le choix est compliqué : par quoi commencer ? Pour ne pas changer, c’est la première de couverture qui  m’a séduite. Entrons dans le monde de Thilliez!

Fils de policier, Vic Marchal officie pour la première fois à Paris et à la Criminelle. Vu comme le pistonné par ses collègues, il doit absolument faire ses preuves. Dans ses bagages, il a embarqué son épouse, enceinte, dans ses besoins de reconnaissance. Un nouveau départ qui s’annonce ardu.

Une star du porno est retrouvée morte, chez elle. Suppliciée, entourée de poupées dont une estropiée, les enquêteurs pataugent sur une scène de crime parfaite.

Stéphane Kismet travaille pour le cinéma : il crée des monstres. Talentueux mais également hanté par ses propres monstres, Stéphane recommence à rêver et voit des choses. Avec un passé compliqué, incompris, Stéphane veut éviter les drames qu’il pressent et mène l’enquête pour y trouver un sens.

Au fil de l’enquête, la route de ces personnages va se croiser et se lier de manière étrange.

L’enquête va mener le lecteur dans le monde médical avec la musée Depuytren sur les maladies congénitales.

On explorera la piste de l’anneau de Moebius, le ruban infini. D’un point de vue physique et mathématique, il n’existe pas de variable aux évènements : on ne peut pas changer un évènement programmé. On peut parler de destin pour les non-matheux.

Franck Thilliez confirme cette théorie en expliquant «  Qu’on ajoute ou qu’on enlève une goutte d’eau au Rhône, on ne change en rien l’allure du fleuve » (page 199). De la page 195 à la page 199, Stéphane Kismet explore la théorie d’un « Stéphane » du présent et d’un « Stéphane » du futur et d’une (im)possibilité d’action de l’un sur l’autre.

C’est à partir de ce moment là que j’ai compris la réelle signification du calendrier en forme de cercle à chaque début de chapitre.

Cette théorie de Moebius est compliquée (j’ai du relire plusieurs fois ce passage) mais pas dénuée d’intérêt. Ce que je reproche à cet anneau est que je n’y vois pas de place au  libre-arbitre : ne peut-on pas changer son avenir en une décision ou une action ? Enfin, faut-il encore savoir de quoi est fait cet avenir ?

J’ai été perturbée aussi par le choix orthographique choisi par l’auteur. L’anneau de Möbius s’écrit ainsi alors que Franck Thilliez l’écrit « Moebius », comme l’auteur de BD Jean GIRAUD (connu sous les pseudonymes « MOEBIUS » ou « GIR »). Il existe également un manga de Kia ASAMIYA (1988 à 1999) Silent Moebius qui traite de mondes parallèles. Hommage ou hasard, peu importe! Les références sont appréciables.

Bref, lisez et comparons nos théories.

Le récit est coupé en deux points de vue : on suit tour à tour Vic et Stéphane en fonction de cet étrange calendrier de sept jours. On suit le destin de ces hommes que tout opposent mais qui ne sont pas si différents l’un de l’autre finalement.

Au niveau de l’écriture, Franck Thilliez est très fort : intrigue complexe et travaillée. Le texte n’est pas trop lourd avec des descriptions presque poétiques, qui contre-balancent la noirceur des crimes. Il explore toutes les dérives de la société -porno, meurtre, sexe, violence, haine et peur de la différence- et ce n’est pas très reluisant.

J’hésite entre le psychopathe et le génie. Dans les deux cas, l’anneau de Moebius ne vous laissera pas indifférent.

Pour vous procurer le livre :

Pocket

Pour suivre l’actualité de Franck Thilliez : 

Franck Thilliez FB

Axelle GEORGES.

2 réflexions sur “L’anneau de Moebius de Franck THILLIEZ

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s