Le livre de Stella, jeune fille de la liste de Schindler de Stella Müller-Madej

41W9H5CB5CL._SX210_
Fiche technique :
Auteur : Stella Müller-Madej
Editions : Editions du Félin et ARTE Editions
Année : 1997
Pages : 296
ISBN : 2-7441-1796-X
Genre : Biographie/ historique

Le Pitch :

1939, l’Allemagne nazie envahit la Pologne. Stella a 9 ans. Parce qu’elle est juive, elle doit quitter, un jour de novembre, l’appartement de son enfance pour le ghetto de Varsovie. Elle est ensuite déportée avec toute sa famille dans le camp de concentration de Plaszow, puis à Auschwitz. Grâce à Oskar Schindler, industriel allemand qui sauva plus d’un millier de Juifs, elle est libérée du camp de Brünnlitz.

Près de cinquante ans plus tard, Stella Müller-Madej relate au présent, presque au jour le jour, ses préoccupations d’enfant d’alors, son incompréhension, puis sa prise de conscience. Vivre après les camps est pour elle un devoir, écrire exorcise le mutisme de l’horreur vécue. C’est là l’unique témoignage d’un juif sauvé par Schindler. D’une force exceptionnelle et d’une vivacité surprenante, le Livre de Stella doit s’inscrire dans notre mémoire.

Mon avis :

Qui suis-je pour donner un avis sur des faits historiques ?

Tout ce que je peux en dire, c’est que je souhaite que ce genre d’horreurs ne se reproduisent plus.

D’un point de vue historique, il est urgent de lire, de connaître et de comprendre et d’un point de vue humain, il est essentiel de savoir!

Stella a 9 ans quand commence la seconde guerre mondiale. C’est une enfant, fille de notable juif. Malheureusement, je suis obligée de préciser sa confession religieuse car c’est celle-ci qui déterminera la saisie de la maison familiale et l’internement dans le ghetto de Cracovie. D’un milieu relativement aisé, la voilà entraînée dans un univers terrible de privations et de brimades.

Au fil des ans, les conditions de vie empirent. Déportée à  Plaszow, et par la suite à Auschwitz, Stella verra le pire de l’humanité. Elle aura beaucoup de soucis de santé.

Loin de moi l’idée de faire du pathos mais il faut en parler.

Stella a rencontré Anne Franck, qui est plus « connue ». Elles se sont croisées en camps. Ont-elles alors décidées d’écrire leurs mémoires ensemble ? Mystère… La différence est que Stella a eu la chance de revenir d’Auschwitz.

Stella ne doit son salut qu’à sa rencontre fortuite avec Oskar Schindler, le fameux industriel allemand qui s’est « équipé » de Juifs pour le fonctionnement de son usine durant la guerre.

Allemand et nazi, M. Schindler a su faire preuve d’humanité malgré la tourmente politique et économique de ce temps. Plus la guerre avançait et plus Schindler s’est rendu compte des atrocités autour de lui. On ne peut que saluer l’âme de ce monsieur et tous les risques qu’il a pu prendre.

La maman de Stella s’est battue pour protéger sa fille et la faire entrer dans l’usine Schindler. Stella aura d’ailleurs beaucoup de difficulté à communiquer avec sa maman durant cette période, ne comprenant pas la dureté de sa maman. Mais à 12 ans, que comprenons-nous au monde ?

Alors Stella a-t-elle eu plus de chance qu’une autre? Elle ne reste pas moins humble. Sa seule volonté était d’en parler. Il a d’ailleurs fallu attendre la sortie de 1993 du film de Spielberg, La liste de Schindler pour qu’un éditeur ose publier les mémoires de Stella. Cinquante ans a ressassé pour tenter de survivre.

Il faut prendre ce texte comme un témoignage : simple et sans préjugés. Stella a accepté les faits comme ils venaient, sans haine, juste de l’incompréhension.

Pas de stylistique au niveau de l’écriture, l’émotion et les faits dominent.

Un texte à lire sans haine et sans colère.

Je conseille donc de le lire et également de lire et regarder La Liste de Schindler. Liam NEESON est magnifique. N’hésitez pas à lire le Journal d’Anne Franck ainsi que Si c’est un homme de Primo LEVI. Je vous conseille aussi de regarder « Le procès du siècle » de Mick JACKSON (2017) avec Rachel Weisz (époustouflante) car le travail de mémoire est primordial!

Ne pas oublier pour ne pas réitérer.

« Qui sauve une vie, sauve le monde. »

Pour vous procurer le livre :

Arte editions

Axelle GEORGES.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s